BFM Business

Patrick Pouyanné (TotalEnergies): "Les tarifs du gaz resteront élevés jusqu'en avril"

Ce mercredi, Patrick Pouyanné, PDG de TotalEnergies, ne prévoit pas de baisse des tarifs du gaz avant le printemps.

Les hausses des factures d'énergie sont un coup de massue pour les ménages et les entreprises. Lundi, le régulateur a annoncé une augmentation de 12,6% des tarifs du gaz, soit une hausse de 57% depuis le mois de janvier. Invité sur Radio Classique ce mercredi, Patrick Pouyanné, PDG de TotalEnergies, assure que ces hausses vont se poursuivre tout l'hiver.

"Le prix du gaz va rester élevé jusqu'en mars-avril", affirme Patrick Pouyanné en ajoutant que "la facture moyenne de 1000 euros va passer à 1300 euros", soit une augmentation de 30%.

Le dirigeant propose d'adapter le chèque énergie "pour aider les personnes les plus atteintes".

Des répercusions sur l'électricité

L'augmentation des tarifs du gaz est la suite logique d'une série d'évènements, a rappelé Patrick Pouyanné.

"Le redécollage de l'économie a créé un trop gros appel d'air. Une croissance de 6 à 7%, le système n'aime pas. Il est tendu", estime le patron de Total en ajoutant que la "forte demande en Chine se répercute sur l'Europe".

Les tarifs de l'électricité devraient continuer à augmenter du fait de la réglementation européenne qui ajuste ces tarifs en fonction de la hausse du prix du gaz. Hier sur Cnews, Bruno Le Maire, ministre de l'Economie et des Finances, qualifiait "d'aberration" européenne cette corrélation entre une énergie fossile et l'énergie nucléaire.

"J'ai écrit au patron de la zone euro pour transformer en profondeur le marché européen de l'énergie. Ces flambées sont insupportables", a réagi Bruno Le Maire.

Le gouvernement, confronté à une flambée des prix de l'énergie, et notamment du gaz, étudie "des actions complémentaires" de compensation "qui seront présentées dans les tous prochains jours", en plus du chèque exceptionnel de 100 euros pour les ménages modestes, a annoncé le Premier ministre Jean Castex aux députés, ce mardi.

Pascal Samama
https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco