BFM Business

Montebourg dément le désengagement de l'Etat dans GDF-Suez

BFM Business

Le ministre du Redressement productif a déclaré, ce 16 avril, qu'un désengagement de l'Etat du groupe GDF-Suez n'était pas à l'ordre du jour. Il revient ainsi sur les propos tenus dimanche sur France 5, où il évoquait la possibilité d'une telle opération. L'idée n'était pas nouvelle pour Arnaud Montebourg, puisqu'il avait déjà évoqué un désengagement de l'Etat Actionnaire au début du mois.

Quant à la réunion qui s'est tenue ce matin à Bercy, où était convié Gerard Mestrallet, PDG de GDF Suez, elle s'inscrivait dans le cadre des "revues stratégiques" réalisées par le ministère pour toutes les entreprises dans lesquelles l'Etat détient une participation, a précisé Arnaud Montebourg.

Gerard Mestrallet a en effet confirmé que la cession des participations de l'Etat n'avait pas était évoquée. "Nous n'avons pas parlé de ça, parce que cela ne se pose pas. Ce n'est pas à l'ordre du jour", a-t-il déclaré.

C.C avec Reuters