BFM Business

Marée noire: pénalité record pour BP 

Pour mettre fin à 5 ans de poursuites, le géant britannique passe à la caisse. (image d'illustration)

Pour mettre fin à 5 ans de poursuites, le géant britannique passe à la caisse. (image d'illustration) - Mike Mozart - Flickr - CC

Evaluées à 18 milliards de dollars début juillet, les sanctions infligées au géant britannique ont été revues à la hausse.

Douloureux record pour BP. Selon la ministre américaine de la Justice, le pétrolier fait aujourd’hui face à la "sanction pécuniaire la plus élevée de l’histoire des Etats-Unis jamais infligée à une seule société".

Afin de mettre fin aux poursuites engagées par les autorités américaines en 2010, au lendemain de la marée noire qui a ravagé le golfe du Mexique, le britannique va devoir débourser quelque 20,8 milliards de dollars. Une somme plus importante que prévu puisque le 2 juillet dernier, un accord de principe (au civil) portant sur une indemnité de 18,7 milliards de dollars avait été conclu entre les parties.

Une facture totale de 54,6 milliards

Dans le détail, cette pénalité inclut 5,5 milliards de dollars pour violation de la loi sur la propreté de l’eau, 8,1 milliards de dollars au titre de la réparation des dégâts sur l’environnement (et jusqu’à 700 millions supplémentaires si d’autres sont identifiées) et enfin 600 millions pour des réclamations diverses. Par ailleurs, le groupe britannique a conclu des accords distincts d'un total de 4,9 milliards avec les cinq états affectés (Alabama, Floride, Louisiane, Mississippi, Texas) et d'un milliard avec plusieurs centaines d'entités administratives locales

Fin juillet, lors de la présentation de ses résultats du deuxième trimestre, BP avait indiqué que la facture totale liée à l’explosion de sa plate-forme Deepwater Horizon serait de l’ordre de 54,6 milliards de dollars. Un chiffre incluant le coût des opérations de secours menées au moment de la catastrophe (14 milliards) et de l’amende déjà acquittée au pénal (4,5 milliards de dollars). Quant au fonds d’indemnisation destiné aux entreprises et particuliers lésés, celui 20 milliards de dollars.

A.M avec AFP