BFM Business

Les Français déboursent en moyenne 900 euros par an pour se chauffer

Six Français sur 10 disent préférer limiter leur chauffage plutôt que d'alourdir leur facture.

Six Français sur 10 disent préférer limiter leur chauffage plutôt que d'alourdir leur facture. - Philippe Huguen - AFP

Le chauffage représente la première dépense d'énergie des Français. Selon deux études parues ce mercredi, un sondé sur quatre a du mal à payer sa facture chaque année.

Difficile de faire des économies sur les factures de chauffage quand une vague de froid traverse le pays. Alors que les températures évoluent entre zéro et cinq degré dans le Nord de la France, ce jeudi 4 décembre, deux études révèlent l'importance du coût du chauffage dans les budgets de l'Hexagone.

En 2014, les ménages français estiment débourser en moyenne 897 euros par an pour se chauffer dans leur habitation familiale, selon une étude IFOP réalisée pour L'énergie tout compris.

Une somme en baisse de 190 euros par rapport à 2013, mais qui "s'explique en grande partie par la clémence de l'hiver" dernier, selon l'étude.

Les prix du chauffage en baisse

Les logements les plus récents sont également mieux isolés, et souvent chauffés à l'électricité. Résultat, le chauffage pèse de moins en moins lourd dans les factures énergétiques (67% des dépenses énergétiques en 2012 contre 76% en 1990, selon le Centre d'études et de recherches économiques sur l'énergie).

Mais alors que le pouvoir d'achat des Français stagne, ils sont quatre sur dix à déclarer avoir du mal à payer leurs factures de chauffage, et six sur dix à privilégier les économies au confort d'une pièce bien chauffée, selon une étude Odoxa pour Honeywell.

Une facture à 1.584 euros en 2020?

La situation n'est pas bonne pour la paix des ménages, puisqu'un Français sur cinq déclare que les questions de chauffage sont la source de querelles dans leur foyer.

Et les clichés ne sont pas forcément infondés: dans 39% des cas, la dispute commence parce que la femme ou la conjointe veut qu'il fasse plus chaud, et dans 20% des cas, parce que le mari ou conjoint veut faire des économies (contre 16% des hommes qui se plaignent du froid et 13% des femmes qui se plaignent du coût).

Ces études visent à encourager les Français à renforcer l'optimisation de leurs systèmes de chauffage. Cet effort pourrait devenir nécessaire dans les années à venir: selon Ecosocioconso, un site du groupe Leclerc, la facture d'un chauffage électrique pour un appartement de 75 mètres carré devrait passer de 1.131,90 euros en 2014 à 1.584,66 euros en 2020.

Joseph Sotinel