BFM Business

Le solaire, l'une des principales énergies d'avenir ? Vous êtes très partagés sur la question

Vous êtes 51,3 % à estimer que le solaire ne sera pas l'une des principales énergies à l'avenir

Vous êtes 51,3 % à estimer que le solaire ne sera pas l'une des principales énergies à l'avenir - DR

BFM Business organise les Grands Prix Business Durable. Chaque semaine, vous découvrez les candidats. Dans la catégorie "Transition Energétique", parmi les entreprises nommées, Sunna Design. Elle propose des solutions solaires LED d'éclairage public. A la question, "le solaire sera-t-il la principale énergie à l'avenir ?" vous avez répondu non mais à une faible majorité.

Le résultat de ce sondage est révélateur de notre difficulté à se projeter dans l’avenir. 51, 3 % d’entre vous estiment que le solaire ne sera pas la principale énergie à l’avenir. Une certitude quand on regarde de près : elle fera partie du futur mix.

En effet le photovoltaïque a toutes les raisons de progresser. En 2012, sa part dans la production mondiale était seulement de 0,5 % et sa part dans la production électricité renouvelable de 2,2 %. En 5 ans, la puissance solaire photovoltaïque a été multipliée par 8 dans le monde.

C'est ce qui ressort d’une étude de l'Observatoire européen des énergies renouvelables. Chaque année, depuis 2011 et jusqu'en 2017 la production électrique ajoutée par les énergies éolienne et photovoltaïque sera plus importante que celle ajoutée par les réacteurs nucléaires dans le monde.

Moins de gaz et de charbon en Chine

C'est dans les pays émergents que ces énergies se développent le plus rapidement. L'Inde,après avoir misé sur l'éolien a décidé de mettre en avant le solaire. Un accord a ainsi été conclu entre le département d'état américain et le All Indian Institute of Local Self-Government . Des partenariats ont été mis en place entre plusieurs métropoles. Ce qui devrait permettre à 60 villes indiennes d'être alimentées en énergie solaire d'ici 2020.

La Chine voit loin: Pékin s'est donné pour objectif de devenir le leader mondial du photovoltaïque. Le pays est parvenu à atteindre les 80 % de parts de marché mondial en 5 ans.

Inutile de s'attarder sur la guerre ouverte entre l'Europe et la Chine et les histoires de dumping, cet essor profite au pays avant tout. Selon une étude de Bloomberg Energy, la Chine va ajouter jusqu’à 2030 chaque année 88 GW de nouvelles centrales électriques. La moitié sera renouvelable. Au total, la puissance électrique chinoise totale va plus que doubler d’ici 2030. Les énergies renouvelables vont alors supplémenter le gaz et le charbon.

Les trois quarts des besoins ?

Les Etats-Unis ne sont pas en reste. Selon le laboratoire américain des énergies renouvelables," il serait possible, d'ici 2050, de déployer 80 % d'électricité d'origine renouvelable, dont 50 % d'énergies intermittentes". Le GIEC, ce groupe intergouvernemental d'experts de l'ONU sur l'évolution du climat, estime pour sa part que les renouvelables peuvent et doivent représenter la plus grande partie de l'offre énergétique d'ici 2050. La part future de ces énergies varie énormément en fonction des scénarios, les plus ambitieux imaginant qu'elles pourraient couvrir les trois quarts des besoins .

Nathalie Croisé