BFM Business

Le pétrolier français Total a livré sa première centrale photovoltaïque

La centrale solaire de Nanao est composée de 80.000 panneaux photovoltaïques et s'étend sur 25 hectares.

La centrale solaire de Nanao est composée de 80.000 panneaux photovoltaïques et s'étend sur 25 hectares. - Total

Le groupe pétrolier français vient de livrer sa première centrale photovoltaïque. Située sur l'île japonaise de Honshu, cette installation d'une puissance de 27 mégawatts va permettre d'alimenter 8.900 foyers en électricité.

Total concrétise ses projets solaires. Un an après avoir manifesté son intérêt pour l'électricité issue des sources d'énergie renouvelables et lancé au Japon les travaux de sa première centrale solaire, le groupe pétrolier français vient de mettre en service sa ferme solaire de Nanao.

Située dans le nord-ouest de l'archipel, sur l'île de Honshu, cette installation s'étend sur 25 hectares de terrains appartenant au groupe agroalimentaire japonais ISE. D'une puissance de 27 mégawatts, le parc photovoltaïque, composé de 80.000 panneaux fabriqués et installés par SunPower, la filiale du groupe pétrolier dédiée à l'énergie solaire, est censé produire annuellement 29 gigawattheures d'électricité. Soit de quoi répondre à la consommation de quelque 8.900 foyers. 

"Les panneaux SunPower de la centrale de Nanao maximisent l'électricité générée sur site car, à surface égale, ils produisent 45% d'énergie de plus que les panneaux conventionnels" justifie Shingo Taijiri, le directeur général de SunPower Japon, cité dans un communiqué.

Une centrale vitrine du savoir-faire de Total 

Évaluée à 80 millions d'euros, la facture de l'installation est supportée à hauteur de 25% par Total, à 25% par SunPower et à 50% par l'entreprise nippone Ise Group, propriétaire du site. 

En étant désormais fonctionnelle et raccordée au réseau électrique japonais, cette centrale solaire devient le symbole du savoir-faire de Total en matière de développement des sources d'énergie renouvelables. Alors même que l'avenir de SunPower inquiète. Fin 2016, l'entreprise a annoncé la suppression de 2.500 emplois, soit 25% des effectifs, dans le cadre d'un plan de restructuration visant à faire des économies. 

"Nous sommes persuadés que ces mesures [...] sont nécessaires pour positionner l'entreprise sur la voie d'une rentabilité durable en cette période de transition pour l'industrie", expliquait alors Tom Werner, le patron de la société. 

Diversifier le mix énergétique du Japon 

"Le lancement de la centrale de Nanao marque une étape importante de l’histoire de Total au Japon, où le groupe est présent depuis 60 ans" souligne Julien Pouget, directeur de la division "Renewables" chez Total. Ce dernier ajoute que la major pétrolière française est "déterminée à accompagner le Japon dans la diversification de son mix énergétique en lui assurant un approvisionnement en énergie compétitive et propre à travers ses activités dans le solaire et le gaz naturel liquéfié."

Depuis l'accident nucléaire survenu à Fukushima en mars 2011, l'archipel a mis à l'arrêt la quasi-totalité de ses centrales nucléaires. Des moyens de production d'énergie remplacés par des centrales thermiques à gaz ou à charbon. Des installations, très polluantes, qui tournent depuis à plein régime et qui ont du mal à répondre à la demande en énergie des habitants.

>> Retrouvez en direct les cours de l'action Total sur TradingSat

Antonin Moriscot Journaliste BFMTV