BFM Business

La RATP commande de nouveaux bus électriques à Bolloré et Heuliez

Les nouveaux bus commandés s'ajoutent aux 74 bus électriques de la RATP, dont 43 Bluebus de Blue Solutions.

Les nouveaux bus commandés s'ajoutent aux 74 bus électriques de la RATP, dont 43 Bluebus de Blue Solutions. - Eric Piermont-AFP

Blue Solutions (groupe Bolloré) et Heuliez Bus ont gagné un marché de la RATP et Ile-de-France Mobilités portant 10 à 40 bus électriques chacun. Cette commande précède un méga appel d'offres en cours portant sur 250 à 1000 bus supplémentaires.

De nouveaux bus électriques made in France vont bientôt sillonner la voirie d'Ile-de-France. Les constructeurs Blue Solutions (groupe Bolloré) et Heuliez Bus (CNH Industrial) ont remporté un appel d'offres de la RATP et Ile-de-France Mobilités (ex-Stif) portant sur la fourniture de 10 à 40 bus électriques chacun. Les premiers véhicules, longs de 12 mètres, doivent être livrés à la mi-2019.

Cet appel d'offres lancé en février 2017 se décomposait en deux lots identiques de commandes pouvant aller de 5 à 20 millions d'euros sur deux ans, destinés à deux constructeurs différents. Les premiers véhicules doivent être livrés à la mi-2019, a précisé Ile-de-France Mobilités (ex-Stif).

De nouvelles lignes de bus sont peu à peu électrifiées

Les nouveaux bus viendront s'ajouter aux 74 bus électriques (sur une flotte totale de 4700 bus) déjà commandés par la RATP, dont 43 Bluebus de Blue Solutions, fabriqué dans son usine bretonne près de Quimper. Ces bus électriques long de 12 mètres circulent désormais sur trois lignes du réseau francilien -les lignes 341, 115 et 126- et proposent des systèmes de recharge par prise et par pantographe inversé.

D'autres lignes de bus d'Ile-de-France vont bénéficier en 2018 de modèles électriques: telles la ligne 1 du réseau de R’Bus à Argenteuil, déjà équipée de 4 bus électriques (Ebusco) et qui doit en accueillir 4 nouveaux dans le courant de l’année 2018 et la ligne 23 du réseau de Versailles, équipée du Bus APTIS du groupe Alstom. Enfin, la ligne 72 circulant dans Paris (Parc de Saint-Cloud / Hôtel de Ville)i bénéficiera de 5 Bluebus dans le courant de cette année

Fort de ce marché, les deux constructeurs retenus se positionnent surtout pour le méga appel d'offres qu'ont lancé en janvier 2018 la RATP et Ile-de-France Mobilités, qui va porter sur 250 à 1000 véhicules fonctionnant sur des batteries, pour un montant maximum de 400 millions d'euros, à répartir en trois lots.

Ce futur marché, le plus important de France pour les bus électriques, devrait attirer les principaux constructeurs du marché. En prévision de l'attribution ce marché, la RATP avait testé des bus électriques de sept industriels: les français Heuliez, Bolloré et NTL-Alstom, les chinois Yutong (qui fournit Flixbus et la compagnie de car Savac) et BYD, l'espagnol Irizar et le polonais Solaris.

Reste qu'à environ 500.000 euros pièce --le double d'un modèle diesel--, les bus électriques restent chers. La RATP et Ile-de-France Mobilités espèrent faire baisser les prix de 20% pour leur grand appel d'offres en cours.

Frédéric Bergé