BFM Business

La France au top pour la qualité de son électricité

Le baromètre KPMG distingue la qualité du réseau électrique français, qu'elle doit à un parc nucléaire important.

Le baromètre KPMG distingue la qualité du réseau électrique français, qu'elle doit à un parc nucléaire important. - -

L’Europe est le continent le plus performant sur le plan de la compétitivité énergétique, selon une étude réalisée par le cabinet KPMG. Grâce à son parc nucléaire, la France se classe 9ème rang mondial.

Voilà une nouvelle qui ne va pas ravir les anti-nucléaires : la France est le pays qui offre la meilleure qualité de l'électricité qu'elle fournit à ses habitants. C’est le premier baromètre de la compétitivité énergétique, réalisé par l’Institut Choiseul et le cabinet KPMG, qui lui donne cette distinction, qu’elle partage à égalité avec la Corée du sud sur 146 Etats étudiés.

L’Hexagone obtient les scores les plus élevés sur la disponibilité de l’électricité sur son territoire ainsi que sur sa qualité. "Il faut y voir là la conséquence d’un parc nucléaire important", expliquent les auteurs.

Mais ce baromètre a un champ d’étude plus vaste : celui d’évaluer la politique énergétique globale des Etats sur des critères comme la variété du mix énergétique, la maitrise de l’impact des choix énergétiques sur l’environnement, en plus de la qualité des services d’électricité.

Les pays du Nord en force

Le classement mondial
Le classement mondial © -

Tous ces critères combinés, la France décroche la 9ème place, avec un total de 60,8 points (sur 100). Elle a tout de même des points faibles : une trop grande dépendance à l’égard des énergies fossiles, notamment le pétrole, un taux d’émission de C02 élevé par habitant et enfin une politique de développement des énergies renouvelable à la traîne.

Nos voisins européens s’en sortent aussi plutôt bien. D’ailleurs l’Europe est de loin le continent qui affiche les meilleurs résultats. Dans le top 10 mondial, se classe 4 membres de l’UE : le Danemark (4e) la Suède (5e), la Finlande et la France (9e ex-aequo). Et ce chiffre passe à 9 si l’on considère le top 20.

Plus globalement encore, ce baromètre fait ressortir la domination des pays du Nord. Le plus bel exemple étant la Norvège, qui termine en première position. Mais cela n’empêche pas certaines surprises : la Colombie décroche la 5e place du classement mondial, le pays offrant une très bonne mixité énergétique ainsi qu’une stratégie environnementale en pointe.

Coralie Cathelinais