BFM Business

La direction d'ArcelorMittal dénonce le coût des blocages à Florange

BFM Business

La direction d'ArcelorMittal à Florange (Moselle) a présenté lundi 14 janvier aux salariés les conséquences industrielles et économiques des différentes actions de blocage menées par les syndicats ces derniers jours.

Selon la direction, la situation est "critique (...) en termes de service aux clients et d’image et de compétitivité économique", avec une augmentation des coûts fixes, un surcoût logistique d'environ 200 000 euros et 55 000 tonnes d'acier perdues.

"De victimes, on passe à coupables", a dit Jean Mangin (CGT), "en colère" lundi soir après la présentation de la "longue litanie des dommages occasionnés" par près d'une semaine de blocages des outils industriels et de la gare interne d'Ebange, par laquelle transitent notamment des matières premières.

Le personnel des lignes arrêtées a par ailleurs été ponctuellement affecté à d'autres activités, mais en cas de poursuite des blocages la direction pourrait "envisager d'autres solutions plus contraignantes prévues par la loi". D'après Frédéric Weber (CFDT), la direction a "menacé" de fermetures temporaires et de chômage technique.

BFMbusiness.com et AFP