BFM Business

La demande de pétrole va atteindre un record en 2014

L'exploitation de pétrole de schiste aux Etats-Unis va augmenter les stocks de brut en 2014.

L'exploitation de pétrole de schiste aux Etats-Unis va augmenter les stocks de brut en 2014. - -

L’Agence internationale de l’énergie a revu à la hausse sa prévision de demande de pétrole pour l’année en cours et prévoit une consommation record en 2014. Un signal positif pour l’économie mondiale?

L’or noir devrait avoir de beaux jours devant lui. Dans son rapport mensuel pour juin, publié ce jeudi 11 juillet, l’Agence internationale de l’énergie (AIE), a relevé sa prévision pour 2013, à 90,8 millions de barils par jour. L’agence publie également sa première prévision pour 2014, où la consommation de pétrole devrait atteindre un record.

Le froid et le regain de l'économie tirent la demande

Le mauvais temps a tiré vers le haut la consommation de pétrole durant le début 2013, avec une demande de 645.000 barils supplémentaires par jour au deuxième trimestre. Dans les pays de l’OCDE, "une météo inhabituellement froide pour la saison a déclenché une demande surprise, à un moment de l'année -le deuxième trimestre- où la demande atteint normalement son point bas", note l'agence.

En 2014, la consommation devrait atteindre un nouveau record, avec 92 millions de barils par jour, selon les premières estimations de l’AIE. Cela représente une hausse de 1,2 million de barils par jour par rapport à 2013.

L’agence énergétique justifie cette hausse par une amélioration prévue de l’économie mondiale. Mais attention, ces prévisions ne tiennent pas compte de la révision à la baisse de la croissance du PIB mondial par le FMI, intervenue en début de semaine. Selon le Fonds monétaire international, la croissance ne serait plus que de 3,8% en 2014, contre 4% annoncé auparavant.

Les stocks de pétrole au plus haut en 2014

De son côté, mercredi 10 juillet, l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) avait affirmé que la demande mondiale atteindrait 90,68 millions de barils en 2014, une hausse de 1,2% par rapport à 2013. Dans son rapport, l’Opep table également sur une reprise de l’économie mondiale, grâce aux besoins industriels des pays émergents, même si des "incertitudes" pèsent sur la Chine.

Le rapport précise aussi que les stocks mondiaux de bruts devraient continuer à augmenter avec l’exploitation de nouvelles sources de pétroles non-conventionnels, comme le pétrole de schiste. L’Opep, qui comprend 14 pays, pourrait des parts de marché face aux Etats-Unis.

A.D. avec agences