BFM Business

La chimie du végétal sera-t-elle une alternative au pétrole?

-

- - -

Dans le cadre des Grands Prix Business Durable, tous les lundis, nous vous présentons un nouveau portrait vidéo d’un nominé. Une question en rapport avec l’entreprise vous est également proposée. Vous avez une semaine pour répondre et donner votre avis. 
Nous vous proposons de découvrir tous les nominés en images.

Cette semaine dans la catégorie "Chimie Verte": Global Bioenergies

S’il est très risqué de s’essayer à la prévision exacte de la fin des réserves de pétrole -et plus largement d’hydrocarbures-, travailler dès à présent sur des énergies de substitution reste une nécessité pour au moins deux raisons.

D’une part les process de mise au point et de développement sont très longs et, d’autre part, parce que tout ce qui peut contribuer à la décarbonation globale de notre consommation énergétique est bienvenu.

À partir de déchets de l’industrie sucrière (betterave ou canne), céréalière ou forestière, Global Bioenergies créé, par un processus de dégradation bactériologique, un hydrocarbure végétal de la famille du gaz : l’isobutène

À la clé, un marché mondial pour fabriquer du caoutchouc, des carburants, des plastiques ou des verres organiques, des vernis, et bien d’autres applications encore à découvrir.

Yves Cappelaire