BFM Business

Hinkley Point: Bruxelles valide le partenariat entre EDF et CGN

A Hinkley Point, le site sur lequel les réacteurs EPR doivent sortir de terre.

A Hinkley Point, le site sur lequel les réacteurs EPR doivent sortir de terre. - AFP-Justin-Tallis

"L'électricien français et le groupe chinois de nucléaire China General Nuclear créeront trois co-entreprises au Royaume Uni, dont l'une pour la construction des réacteurs EPR d'Hinkley Point."

C’est une bouffée d’air frais pour le projet nucléaire d'Hinkley Point. La Commission européenne a accordé jeudi son feu vert au partenariat entre CGN et EDF pour construire les deux réacteurs nucléaires EPR d'Hinkley Point, en Angleterre. Le projet souffre toutefois de difficultés de financement par l’électricien français. Le directeur financier d’EDF a même démissionné lundi 7 mars pour cette raison précise. 

Trois co-entreprises entre l'électricien français et l'entreprise publique chinoise vont être créées au Royaume-Uni, dont celle qui doit servir de base à la construction et à l'exploitation des deux réacteurs de troisième génération à Hinkley Point.

Bruxelles a estimé que ces trois co-entreprises (les deux autres concernent deux projets de centrale nucléaire à Sizewell et Bradwell) ne porteraient pas atteinte à la concurrence dans l'approvisionnement en électricité au Royaume-Uni.

A.R. avec AFP