BFM Business

Guyane : Total abandonne ses recherches de pétrole

Total

Total - Eric Piermont - AFP

Faute de résultat, les opérations de forage exploratoires débutées mi-décembre ont été arrêtées.

Il n’y aura donc pas de pétrole "made in Guyane". Ce jeudi, le directeur général de Total Exploration et Production Guyane Française (TEPGF) a confirmé à l’AFP la fin des forages exploratoires, lancés mi-décembre au large du territoire. « Nous n'avons pas trouvé d'hydrocarbures en effectuant ce forage et nous avons arrêté les opérations en début de semaine. Nous sommes très déçus par ce résultat », a souligné Olivier Wattez.

Faute d'avoir trouvé du pétrole, Total ne compte donc pas insister. « Nous avions un arrêté préfectoral pour réaliser cinq forages mais le premier forage devait être concluant pour pouvoir ensuite en réaliser un second, un troisième, un quatrième puis un cinquième afin de confirmer la découverte », a expliqué Olivier Wattez.

Fin de l’exploration en France

Total bénéficiait d’un permis d’exploration valable jusqu’au 1er juin prochain mais poursuivre les recherches imposait une extension ce de permis. « Ce n'est plus possible depuis la loi Hulot de décembre 2017. Pour pouvoir prétendre à une concession, il aurait fallu faire une découverte » précise Olivier Wattez.

L’entreprise aura dépensé 100 millions d’euros dans ce forage mais elle restera liée à la Guyane, à travers un contrat de 10 millions d’euros en soutien à l’économie locale. C’est aussi une victoire pour les nombreux opposants à cette démarche.

« Je pense qu'il s'agissait du dernier puits d'exploration en France » a indiqué Olivier Wattez, rappelant que la loi prévoit un arrêt progressif de la recherche et de l'exploitation des hydrocarbures.