BFM Business

Gaz : la rudesse de l’hiver 2012 a pesé sur la consommation

La rudesse de l'hiver 2012 a fortement contribué à l'augmentation de la consommation de gaz l'année passée.

La rudesse de l'hiver 2012 a fortement contribué à l'augmentation de la consommation de gaz l'année passée. - -

Les particuliers ont consommé 11,6 % de gaz en plus en 2012. Pour GRT gaz, c’est la conséquence du pic hivernal qui a sévit en février.

Que les foyers se chauffent à l’électricité ou au gaz, tous ont eu à subir un épisode hivernal particulièrement rude en février 2012. Et cela se ressent sur leur consommation d'énergie. Tout comme les chiffres publiés hier par RTE, GRT gaz fait état, ce mercredi 23 janvier, d'une augmentation de la consommation annuelle des ménages. Elle a grimpé de 11,6 % pour s’établir à 300 TWh.

"Pendant 12 jours consécutifs, la température moyenne sur les zones desservies par GRT gaz est restée très basse, aux environs de -5C. Le 8 février, un pic de consommation journalière de 3 405 GWh" note l’exploitant du réseau de transport du gaz. Mais les foyers chauffés à l’électricité ont aussi contribué à cette envolée de la consommation : près de 6 % a été utilisé par les centrales électriques afin de faire face à la forte demande.

Le secteur verrier toujours plus demandeur

Sans cet épisode hivernal, la consommation des particuliers aurait été stable par rapport à 2011, note GRT gaz. Les augmentations successives du tarif de l’énergie ont sans doute incité les foyers à ne pas trop augmenter le thermostat de leur chaudière. Et cela a de bonnes chances de devenir un réflexe, avec la mise en place des tarifs progressifs de l’énergie en 2016.

Quant à la consommation industrielle, elle est en recul de 9,5 % par rapport à 2011, pour atteindre 161TWh. La cause est simple à trouver : le ralentissement économique.

Deux exceptions cependant : le secteur de l’agroalimentaire n’a pas faibli, tandis que la verrerie a continué à augmenter sa consommation.

Coralie Cathelinais