BFM Business

Gaz de schiste : une rentablilité moins bonne que prévue

Le gaz de schiste n'est pas rentable

Le gaz de schiste n'est pas rentable - -

Christophe de Margerie, PDG de Total, affirme que la rentabilité du gaz de schiste, exploité aux États-Unis, est insuffisante. Pour les analystes, les projections étaient trop optimistes.

"Le bilan du gaz de schiste n’est pas terrible". Christophe de Margerie, PDG de Total, dans une interview au Monde du 10 janvier, avoue que l’exploitation de ce gaz n’est aujourd’hui pas rentable.

Un manque de rentabilité qui ne surprend pas les analystes, comme l’explique Benjamin Louvet, associé-gérant de Prim'Finance, à BFM Business, vendredi 11 janvier. "Le développement des gaz de schiste aux Etats-Unis a fait très fortement chuter le prix du gaz sur place. La baisse de ce prix a fait que beaucoup de gisements qui étaient mis en exploitation sont devenus non rentable. "

Des gisements moins productifs

Mais ce n'est pas le seul problème qui touche la production. "On est parti sur des modèles extrêmement positifs en termes de volume d’extraction de ces gaz de schistes. Mais nous avons dû nous rendre compte que le taux de dépréciation de ces gisements était très important. En un an, on pouvait voir la quantité de gaz extrait d’un puit baisser de plus de 50% donc on s’est retrouvé avec des projections de production qui étaient finalement beaucoup moins intéressantes que prévues".

Mais Christophe de Margerie reste quand même confiant et assure que les productions redémarreront quand les prix du gaz repasseront au-dessus du prix de revient.

Diane Lacaze