BFM Business

Flixbus ouvre une première ligne de car longue distance 100% électrique

La ligne Paris-Amiens est lancée en partenariat avec avec B.E. green, filiale du transporteur Autocars Dominique.

La ligne Paris-Amiens est lancée en partenariat avec avec B.E. green, filiale du transporteur Autocars Dominique. - Flixbus

L'autocariste mettra en service lors des vacances de Pâques 2018 un premier véhicule 100% électrique de 60 places. Il effectuera la liaison Paris-Amiens et sera rechargé après chaque trajet. Son fabricant, Yutong, est un industriel chinois associé à une firme alsacienne.

FlixBus se lance dans l'électrification avec une première ligne de car longue distance, entre Paris et Amiens. Deux véhicules 100% électrique d'une autonomie de 200 km environ, assureront cette liaison de 150 km de distance.

Le premier trajet électrique aura lieu durant les prochaines vacances de Pâques. FlixBus proposera un aller-retour quotidien, le car à propulsion électrique rechargeant ses batteries après chaque trajet.

Cette ouverture de ligne est effectuée en partenariat avec B.E. green, filiale du transporteur Autocars Dominique. Les deux véhicules disposeront du wi-fi gratuit et de prises USB installées à chaque siège.

Le véhicule utilisé, l'ICe 12, est fabriqué par Yutong, un industriel chinois. Doté de 60 places, il abrite dix batteries situées en partie basse du véhicule. Yutong est un constructeur d’autocars et d’autobus présent dans plus de 140 pays. Depuis 2015, il est associé à l'industriel alsacien Dietrich Carebus Group (DCG) pour mieux pénétrer le marché français. La PME alsacienne a même réussi en 2017 un joli coup commercial en fournissant 12 cars électriques (modèle Yutong ICE12 de 59 places, à l'autonomie de 250 km) à la compagnie Savac qui effectue du transport scolaire pour la ville de Paris.

Si grâce à Flixbus, Yutong fait cette fois-ci une percée sur le créneau émergent des cars longue distance, ses grands rivaux européens, les Français Heuliez, Bolloré et NTL-Alstom, l'Espagnol Irizar et le Polonais Solaris, et son concurrent chinois BYD, ont les yeux rivés sur l'Ile-de-France. L'appel d'offres géant lancé début 2018 concernant 1000 bus électriques urbains par la RATP et Ile-de-France mobilités, l'autorité organisatrice régionale des transports, sera déterminant pour lancer le marché français de ces véhicules zéro émission.

Frédéric Bergé