BFM Business

Eolien flottant: le coup de pouce du gouvernement

Pour France Energie Eoloenne, trois initiatives notables sont en cours de développement - DumpingPool de IDEOL, Vertiwind de NENUPHAR/TECHNIP/EDF EN et Winflo de Nass&Wind / DCNS ?

Pour France Energie Eoloenne, trois initiatives notables sont en cours de développement - DumpingPool de IDEOL, Vertiwind de NENUPHAR/TECHNIP/EDF EN et Winflo de Nass&Wind / DCNS ? - FEE

Manuel Valls a annoncé mardi  le lancement en juin 2015 d'un appel à manifestation d'intérêt (AMI) pour les premiers projets de petits parcs éoliens flottants au large des côtes françaises. Il s'élèvera à 150 millions d'euros.

C'est en inaugurant la la nouvelle usine Alstom d'éoliennes en mer près de Saint-Nazaire, mardi 2 décembre, que le Premier ministre a dévoilé une décision très attendue par la filière. Pour les professionnels, l'avenir n'est pas nécessairement dans les turbines éoliennes qui reposent sur des piles enfoncées dans le sol marin ou sur des structures tripodiques, en métal ou en béton.

La puissance des éoliennes ne cesse d'augmenter. Ces machines prennent de plus en plus de place. Il est impossible de les placer trop près l'une ou l'autre. Par ailleurs les structures actuelles ne permettent pas de "poser" une éolienne par plus de 40 mètres de fond.

C'est pourquoi les projets d'éoliennes en mer fleurissent. Le 13 octobre, Alstom et DCNS ont ainsi signé un accord de partenariat dans l'éolien flottant afin de développer puis commercialiser un système intégré d'éolienne flottante semi-submersible d'une puissance de 6 mégawatts.

Des leaders mondiaux

Les professionnels du secteur se réjouissent de cette annonce de Manuel Valls. Pour Frédéric Lanoë, Président de France Énergie Éolienne qui rassemble 90 % du marché des éoliennes, la France bénéficie pour le moment d’une avance dans le domaine des technologies flottantes qui la place parmi les leaders sur le marché mondial, notamment en termes de brevets.

" Trois initiatives notables sont en cours de développement - DumpingPool de IDEOL, Vertiwind de NENUPHAR/TECHNIP/EDF EN et Winflo de Nass&Wind / DCNS - et plusieurs concepts sont à l’étude dont Spinfloat de ASAH LM, sur un total de près de 30 initiatives dans le monde actuellement.", explique Frédéric Lanoë. Le modèle économique reste encore à prouver. Le prix reste élevé. Le challenge est d'arriver d'ici à 2020 à un prix de l'énergie voisin de celui de l'éolien offshore fixe.

Afin de pérenniser la filière, les professionnels attendent donc le troisième appel d'offres pour l'éolien. Manuels Valls a affirmé que le ministère travaillait toujours, "dans la concertation, à l'identification de nouvelles zones propices". Il pourrait permettre de se rapprocher de l’objectif officiel de 6 GW en mer initialement prévus à l’horizon 2020.

Nathalie Croisé