BFM Business

Engie lorgne du côté d'Areva

Engie s'intéresse à Areva.

Engie s'intéresse à Areva. - Miguel Medina - AFP

Engie, ex-GDF Suez, aurait mandaté plusieurs banques.

Engie, ex-GDF Suez, regarderait de près du côté d'Areva. Il est intéressé par certaines activités de l'équipementier nucléaire public Areva, a déclaré lundi un porte-parole de l'énergéticien, sans souhaiter préciser lesquelles.

Il n'a cependant pas confirmé une information du quotidien Les Echos selon lequel Engie a mandaté plusieurs banques pour étudier une reprise partielle des activités de services sur la base installée d'Areva.

Ces banques sont Crédit Agricole, Rothschild, Greentech Capital Advisors et Gimar, précise le quotidien économique sur son site internet. "Certaines des activités d'Areva pourraient nous intéresser", a simplement déclaré un porte-parole d'Engie.

Renforcer son pôle d'activités de services au secteur nucléaire

Une telle acquisition permettrait à Engie "de renforcer son pôle d'activités de services au secteur nucléaire" existant sous la marque Cofely Endel, explique le quotidien économique. Areva, en grandes difficultés financières, doit élaborer un plan de cessions et de financement pour assurer son redressement. Réticent à l'hypothèse d'une cession totale de son activité de réacteurs à EDF, privilégiée par Bercy, le groupe travaille à des scénarios alternatifs, ajoute-t-il.

Dimanche, le Journal du Dimanche faisait état de l'intérêt des électriciens chinois CGN (China General Nuclear) et CNNC (China National Nuclear Corporation) pour certaines activités de la division réacteurs d'Areva. L'ex-GDF Suez et Areva sont déjà partenaires, notamment pour les projets de fourniture de réacteurs nucléaires en Turquie et d'éoliennes en France.

D. L. avec agences