BFM Business

Energie: le mauvais temps devrait ajouter 80 euros à votre facture

La facture de gaz ou d'électricité sur ce premier semestre pourrait être plus chère d'environ 80 euros, par rapport à d'habitude.

La facture de gaz ou d'électricité sur ce premier semestre pourrait être plus chère d'environ 80 euros, par rapport à d'habitude. - -

Le froid et la grisaille n’affectent pas seulement le moral. La mauvaise météo qui dure depuis le début de l’année devrait se traduire par une augmentation moyenne d’environ 80 euros de la facture d’électricité ou de gaz des particuliers, selon une étude publiée mercredi 12 juin.

Le mauvais temps va au moins faire deux heureux : EDF et GDF. Dans une étude publiée le 12 juin, le cabinet Sia Conseil estime que "le temps maussade du premier semestre 2013 causera une hausse d’environ 8% de la facture de gaz ou d’électricité, selon le mode de chauffage".

Concrètement, le surcroît de consommation représenterait 82,70 euros par foyer pour les foyers chauffés à l’électricité et 81 euros pour ceux adeptes du gaz, sur les six premiers mois de l’année.

Un hiver exceptionnellement long

Le premier semestre concentre en général l’essentiel de la période de chauffe, durant laquelle radiateurs électriques et chaudières tournent à plein. Et cet hiver, le froid a joué les prolongations pendant une grande partie d’avril et de mai.

Rien que le mois dernier, la consommation d’électricité a été 9% supérieure à la normale, selon des chiffres dévoilés par l’opérateur RTE.

Romain Fonsegrives avec AFP