BFM Business

En Chine, la flamme du charbon s'éteint peu à peu

La timide transition énergétique opérée par la Chine diminue radicalement l'utilisation du charbon. (image d'illustration)

La timide transition énergétique opérée par la Chine diminue radicalement l'utilisation du charbon. (image d'illustration) - Greg Banker - AFP

En 2015, pour la deuxième année consécutive, le géant asiatique a consommé moins de charbon. Un recul qui accompagne pour la première fois celui de la production électrique du pays.

Détentrice du titre peu glorieux de premier pollueur mondial, la Chine semble pourtant réaliser de timides efforts visant à limiter ses émissions de gaz à effet de serre. Et cela se ressent sur sa consommation d'énergie. Ainsi, en 2015 -pour la première fois depuis 1998- la production électrique du pays a diminué de 0,5% pour atteindre 5.260 milliards de mégawatts-heure. 

Parallèlement, selon l'institut américain IEEFA, après avoir connu une première baisse de 2,9% en 2014, la consommation de charbon dans le pays a une nouvelle fois reculé l'an passé. Un ralentissement de 5% qui, selon le Bureau national chinois de l'énergie devrait se poursuivre en 2016 et dans les années futures. Du côté des organisations environnementales, ces données sont plutôt bien accueillies. Luke Sussams, chercheur pour l'ONG Carbon Tracker Initiative estime même que la Chine est en train de démontrer que "les plus grands pays peuvent respecter les limites climatiques et environnementales."

Vers un mix énergétique plus "propre"...

Ce désengagement croissant du charbon opéré par les autorités chinoises s’explique notamment par le développement progressif mais massif des sources d’énergie renouvelable. En 2015, la part de ces sources non-fossiles (éolien, solaire, hydraulique, …) dans le mix énergétique chinois a atteint 12%.

C'est d'ailleurs dans le Nord-ouest du pays que l'on trouve les plus grandes installations d'énergie propre au monde. En témoignent le barrage hydraulique des Trois-Gorges, ou l'impressionnante ferme éolienne de Gansu. 

Le barrage hors-normes des Trois-Gorges est la première centrale hydraulique du monde en termes de production d'électricité.
Le barrage hors-normes des Trois-Gorges est la première centrale hydraulique du monde en termes de production d'électricité. © STR - AFP

... qui menace les partenaires commerciaux chinois

Revers de la médaille, la menace plane désormais sur les exploitations minières du pays, qui voient leurs activités se réduire, ainsi que sur les partenaires commerciaux de la Chine, exportateurs de charbon.

Depuis 2008, pour répondre à la demande, le pays faisait entrer d'importantes quantités de combustible sur son territoire. Mais la baisse de consommation actuelle induit naturellement une baisse des importations. 

-
- © IEEA

L'IEEFA estime que celles-ci ont été réduites de près de 30% en 2015, éteignant ainsi "la dernière lueur d'espoir" pour les exportateurs. L'Australie, bassin minier particulièrement développé, apparaît ainsi comme le territoire le plus touché par ce ralentissement chinois.

Antonin Moriscot