BFM Business

En 2015, les transports ont émis plus de gaz à effet de serre que prévu

Les émissions de gaz à effet de serre ont augmenté de 0,9% en France en 2015. (image d'illustration)

Les émissions de gaz à effet de serre ont augmenté de 0,9% en France en 2015. (image d'illustration) - Philippe Huguen - AFP

En raison de l'augmentation croissante du trafic routier, les émissions de gaz à effet de serre imputables au secteur du transport sont reparties à la hausse en 2015.

Une première depuis plus de dix ans. Après avoir baissé en moyenne de 0,7% par an depuis 2004, les émissions de gaz à effet de serre ont progressé de 0,9% l’an dernier selon une note du Commissariat général au Développement Durable.

Un revirement de tendance qui s'explique, selon le ministère de l'Écologie, par l'augmentation du trafic routier (+2,2%) et une hausse de 1,3% de la consommation de carburant routier en 2015. Pour rappel, le secteur du transport est à lui seul responsable d’environ 30% des émissions de gaz à effet de serre en France.

Un paradoxe français

En 2015, les émissions de ce secteur ont représenté un peu plus de 2 tonnes d’équivalent CO2 par habitant. Soit autant que le seuil d'émissions fixée par la loi de transition énergétique (dite "Loi Royal"), pour l'ensemble des secteurs d'activité. 

Pour que la France respecte ses engagements, cette loi prévoit toute une série de mesures pour tenter de réduire l'impact écologique du transport. Ainsi sont évoqués l'installation de 7 millions de points de charge pour les véhicules électriques d’ici à 2030, le maintien d’une prime à l’achat pour un véhicule électrique ou encore l’augmentation du nombre de véhicules propres dans les flottes de l’État et des établissements et transporteurs publics.

Par ailleurs, le rapprochement de la fiscalité entre les prix du gazole et de l’essence a déjà été entamé par le gouvernement. Un mécanisme qui doit se poursuivre l’an prochain.

A.M. avec AFP