BFM Business

Electricité: Royal veut accélérer le déploiement du compteur Linky

Ségolène Royal veut "accèlérer l'objectif" de déploiement du compteur Linky.

Ségolène Royal veut "accèlérer l'objectif" de déploiement du compteur Linky. - -

Alors que tous les logements français doivent être équipés d'ici à 2020, la ministre de l'Ecologie veut "aller plus vite", a-t-elle déclaré ce mardi 20 mai.

Même si son efficacité réelle reste discutée, Ségolène Royal souhaite accélérer le déploiement du compteur électrique intelligent, Linky, a-t-elle déclaré ce mardi 20 mai. Celui-ci est censé aider les citoyens à mieux contrôler leur consommation.

"Je souhaite accélérer l'objectif, il faut aller plus vite", a déclaré la ministre de l'Écologie et de l'Énergie en marge de l'inauguration d'un centre témoin d'ERDF sur les réseaux intelligents. Elle a cependant précisé qu'elle ne voulait "pas [s']immiscer dans un appel d'offres".

35 millions de boîtiers livrés d'ici 2020

ERDF a lancé un appel d'offres en 2013, dont le résultat doit être connu cet été, pour la livraison de 3 millions de compteurs à installer d'ici à 2016. Des groupes comme Landis+Gyr (filiale de Toshiba), les sociétés françaises Itron ou Segemcom sont sur les rangs.

En principe, la totalité des logements français, soit 35 millions de boîtiers, doivent être équipés d'un compteur intelligent d'ici à 2020.

Des réserves sur son efficacité

Le compteur Linky a été plusieurs fois critiqué, notamment par les députés Jean-Jacques Guillet (UMP) et François de Rugy (EELV) dans leur rapport d'information sur l'évaluation de la politique énergétique et climatique française, rendu public la semaine dernière.

Censé aider les consommateurs à mieux suivre et donc contrôler leur consommation, ce compteur ne transmettra aux abonnés que les volumes globaux d'énergie consommés. L'information sur le prix, elle, ne sera disponible que via un abonnement spécifique, regrettent les députés, relayant des réserves de l'Ademe et de l'association UFC-Que Choisir.

Y. D .avec AFP