BFM Business

EDF traîne des pieds pour fermer les portes de Fessenheim

La fermeture de Fessenheim est au coeur des discussions.

La fermeture de Fessenheim est au coeur des discussions. - Florival fr - Wikipédia

"La fermeture de cette centrale nucléaire était l'une des promesses de campagne de François Hollande. Pourtant, l'entreprise publique refuse d'enclencher la procédure juridique."

Fessenheim va-t-elle rester active? François Hollande avait promis la fermeture de cette centrale nucléaire. Pourtant, selon Le Monde, EDF traîne des pieds. La ministre de l'Écologie, Ségolène Royal, demande depuis de longs mois à l'entreprise publique d'enclencher la procédure juridique.

Pour cela, l'électricien doit déposer, avant la fin du mois, une demande d’abrogation de l’autorisation d’exploiter le site. Mais le quotidien raconte que la direction a décidé de ne pas le faire dans l'immédiat.

La compensation en jeu

Si la direction est aussi réfractaire, c'est qu'elle n'arrive pas à s'entendre avec le gouvernement sur l'enveloppe de compensation. Le ministère de l'Environnement et de l'Énergie aurait proposé de verser entre 80 et 100 millions d'euros.

EDF tablait sur une enveloppe entre 2,5 et 3 milliards d'euros. D'après Le Monde, la demande d'abrogation ne serait donc pas déposée avant décembre.

D. L.