BFM Business

Daniel Verwaerde assure son propre intérim à la tête du CEA

Daniel Verwaerde, 63 ans, administrateur général du CEA depuis début 2015, devrait être candidat à sa propre succession.

Daniel Verwaerde, 63 ans, administrateur général du CEA depuis début 2015, devrait être candidat à sa propre succession. - Eric Piermont - AFP

Son mandant s'étant terminé fin janvier, un arrêté paru vendredi a nommé Daniel Verwaerde administrateur général par intérim du CEA "jusqu'à la nomination du nouvel administrateur général et au plus tard jusqu'au 29 avril 2018".

"Le gouvernement souhaite se donner un peu de temps" sur le dossier de la nomination d'un nouveau patron à la tête du Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA), a expliqué le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, interrogé samedi par l'AFP. Le gouvernement a recruté un cabinet conseil américain pour l'aider sur ce dossier, selon le quotidien.

En attendant, le mandat de Daniel Verwaerde s'étant terminé fin janvier, un arrêté paru vendredi l'a nommé administrateur général par intérim du CEA "jusqu'à la nomination du nouvel administrateur général et au plus tard jusqu'au 29 avril 2018". Agé de 63 ans et administrateur général du CEA depuis début 2015, il devrait être candidat à sa propre succession.

Le numéro deux du CEA Christophe Gégout, 41 ans, est également intéressé par le poste, selon le Figaro daté de samedi, qui fait état d'autres candidats possibles.

Organisme public de recherche à caractère scientifique, industriel et commercial, le CEA intervient dans les domaines de la défense et la sécurité, les énergies nucléaire et renouvelables, la recherche technologique pour l'industrie et la recherche fondamentale. Il emploie plus de 16.000 personnes, sur dix sites, dont la moitié sont des sites militaires.

La rédaction avec AFP