BFM Business

Comment l'Ecosse rend plus propres les véhicules électriques

-

- - Malcom Hay - Renault Communication

En partenariat avec Renault, un opérateur d’autopartage propose depuis peu aux habitants des îles Hébrides de se déplacer plus facilement tout en respectant davantage l’environnement.

Rouler en véhicule électrique, est-ce rouler propre ? Les réponses à cette question varient en fonction du public qui y répond. Dans les faits, mis à part Bolloré qui fait l’effort, en partenariat avec la Compagnie du Rhône, d’alimenter en énergie renouvelable les véhicules de sa flotte Bluely (une Autolib’ à la sauce lyonnaise), force est de constater que l’électricité délivrée dans les – rares – bornes de recharge comme chez les particuliers est issue majoritairement (à 78%) des centrales nucléaires ou thermiques européennes.

Face à ce constat, E-Car Club, une start-up londonienne spécialisée dans la location en autopartage de véhicules électriques, a cherché à se rapprocher d'acteurs des énergies renouvelables et a noué un partenariat avec le parc éolien de Pentland Road, localisé dans le nord-ouest de l'Ecosse. 

10 véhicules alimentés par l'énergie éolienne

Le parc, dont la réalisation a nécessité un investissement de 24 millions de livres sterling (environ 32 millions d'euros) est composé de six éoliennes. Situées dans une zone particulièrement sensible aux vents, elles couvrent d'ores et déjà les besoins en énergie du territoire sur lequel elles sont implantées d'où l'idée d'E-Car Club d'exploiter le surplus d'énergie pour alimenter les dix véhicules mis à disposition des insulaires et des touristes. Une flotte composée de 9 citadines Renault Zoé et d'un utilitaire Kangoo Z.e

Selon l'Agence internationale de l'énergie, 7 millions de véhicules électriques en circulation permettraient d'économiser l'équivalent de 400.000 barils de pétrole par jour à l'horizon 2020.

L'Alliance Renault-Nissan au service de la COP21

Dans 34 jours, le coup d’envoi de la Conférence de Paris sur le climat sera donné. Du 30 novembre au 11 décembre, 195 états sont attendus en région parisienne, sur le site du Bourget.

Partenaires officiels de l’événement, Renault et Nissan vont déployer à cette occasion une flotte de 200 véhicules électriques composés de la citadine française Zoé, ainsi que de la berline Leaf et du van e-NV 200 du constructeur nippon. 

Ces véhicules, qui assureront la navette entre le site des négociations et les différents lieux parisiens accueillant des manifestations, seront conduits par les salariés du groupe. A cette occasion, les deux constructeurs déploieront également 90 bornes de recharge sur le territoire francilien.

Antonin Moriscot