BFM Business

Cette rue de Londres utilise ses passants pour produire de l'électricité

-

- - Pavegen

Dans le cadre d'une animation éphémère, une PME britannique a implanté, en plein cœur de Londres, des dalles permettant de transformer en électricité l'énergie générée par les promeneurs.

À Londres (Royaume-Uni), la transition énergétique s'effectue de manière ludique. Dans le cadre des animations estivales du quartier de Marylebone, la société locale d'aménagement urbain New West End Company et la compagnie des transports publics londoniens viennent de transformer toute une rue. L'objectif étant d'en faire un espace d'exposition consacré aux solutions écologiques qui équiperont prochainement les centres-villes.

Jadis banale avec ses larges trottoirs en pierre, Bird Street, bordée par l'une des plus célèbres artères commerçantes de Londres (Oxford Street), est désormais une rue piétonne et colorée où s'exposent de nombreuses innovations.

-
- © -

Aux côtés d'étonnants pop-up stores en bois, habillés d'une peinture turquoise capable d'absorber le dioxyde de carbone (CO2), la société britannique Pavegen a installé dix mètres carrés de son étonnant revêtement piézoélectrique. De quoi permettre aux passants de produire de l'électricité. 

Le système développé par Laurence Kemball-Cook, l'inventeur et dirigeant de la société, convertit en électricité l'énergie générée par les pas des marcheurs (variable en fonction du poids du piéton et de la vitesse à laquelle il marche). Stocké dans des batteries situées à proximité, le courant sert ensuite à alimenter l'éclairage public de Bird Street ou encore un système de sonorisation diffusant... le chant des oiseaux.

Produire de l'électricité mais aussi collecter des données

Les passants les plus motivés, ou ceux produisant le plus d'énergie, peuvent même voir leurs efforts récompensés. Grâce à des capteurs Bluetooth glissés entre les dalles, les piétons les plus méritants peuvent recevoir, directement sur leurs smartphones, des bons de réduction à valoir dans les enseignes voisines. Ce mécanisme permet surtout à l'entreprise de financer ses activités en collectant les données des utilisateurs (horaires de passage, fréquence, temps d'utilisation...) pour les revendre aux enseignes partenaires. 

Présent essentiellement dans les centres-villes, comme à Washington (États-Unis), ou dans les lieux très passants, à l'image de l'aéroport londonien d'Heathrow, Pavegen a également déployé sa solution au Nigeria. Ce qui permet à un terrain de football d'être éclairé grâce aux mouvements des joueurs.

L'entreprise britannique a également mené des tests en France. En 2013, à la demande de Schneider Electric, ses techniciens ont installé 180 dalles piézoélectriques sur le parcours du marathon de Paris. Avec 50.000 coureurs engagés cette année-là, l'organisation s'était fixé comme objectif de produire suffisamment d'électricité pour éclairer la Tour Eiffel pendant deux heures. 

Antonin Moriscot Journaliste BFMTV