BFM Business

Cette jardinière s'inspire de l'électroménager pour faire pousser des légumes dans votre cuisine

VIDÉO - Les citadins ont des envies de légumes et d'herbes fraiches difficiles à assouvir faute de jardin ou de balcon. Pousse-légume leur permet d'avoir ce petit plaisir : cette jardinière prend la place d'un lave-vaisselle dans une cuisine et peut fournir jusqu'à 1,5 kilo par récolte.

Les jardiniers le savent bien : les légumes qu'ils cultivent ont des qualités gustatives inégalables. Mais comment obtenir ce luxe du "cultivé maison" quand on habite en appartement? Anthony Thirion, un jeune entrepreneur strasbourgeois, a trouvé la solution : une jardinière connectée qui s'intègre dans la cuisine, sous le plan de travail. Il s'est pour cela inspiré de l'électroménager: le Pousse-légume a les dimensions d'un lave-vaisselle, et on lance un cycle de culture comme on le ferait pour laver ses assiettes et casseroles, en appuyant sur un bouton.

Pour cet étudiant spécialisé en hydroponie (culture hors sol où les racines de la plante sont au contact d'une substance nutritive), il n'a pas été très difficile d'élaborer le mode de culture. La conception de l'appareil a nécessité un peu plus de temps. "C'est un peu délicat car les éléments électroniques évoluent dans un environnement humide", explique Anthony Thirion, cofondateur de Pousse-légume. Il s'est donc tourné vers des professionnels de la fabrication de cuisine pour concevoir son prototype. Grâce aux 15.000 euros récoltés en remportant divers prix d'entrepreneurs, la start-up a pu réaliser ses premiers prototypes.

Haut de 84 cm, il permet d'accueillir quatre plateaux de culture répartis sur deux étagères éclairées. Grace à son réservoir de 8 litres il fonctionne en totale autonomie une fois le programme de pousse lancé. Il faut 10 à 15 jours pour récolter ses premières pousses de cresson ou de roquette. Comptez plutôt 30 à 45 jours pour les premières récoltes de basilic, cerfeuil… Le système permet aussi de faire pousser des mini légumes (carottes, oignons, radis...) et des fleurs comestibles (capucines, pensées...). La façade est dotée de deux fenêtres, qui permettent de voir l'avancée de la croissance de ses petits plants.

-
- © -

Ce modèle destiné aux familles sera commercialisé mi 2019 au prix de 600 euros. Les acheteurs pourront aussi souscrire un abonnement pour 30 euros par trimestre. "Ils recevront tout ce qu'il faut pour faire de nouvelles cultures, le substrat, la solution nutritive et les graines. Nous voulons privilégier des variétés peu communes, comme la stevia", cite en exemple le fondateur. Mais il sera tout à fait possible d'aller soi-même dans le commerce pour renouveler ses cultures.

L'entreprise est aussi en train de se rapprocher de plusieurs cuisinistes pour qu'ils intègrent le Pousse-légume dans leur catalogue. L'objectif est qu'ils proposent une façade de la jardinière reprenant le design de leurs modèles, poussant encore plus loin l'intégration de cette jardinière dans l'esthétique de la cuisine.

La start-up strasbourgeoise comptait au départ s'adresser aux particuliers. Mais en développant son modèle, elle a eu la surprise de voir une forte demande de la part des restaurateurs, qui aimeraient eux aussi pouvoir cultiver leurs propres herbes fraîches qui agrémentent leurs plats. L'entreprise a donc mis au point d'autres modèles, aux dimensions plus généreuses. Pousse-légume peut donc se décliner au format réfrigérateur américain, avec deux portes. Les 16 plateaux qu'il accueille peuvent donner 4 à 6 kg par récolte.

Coralie Cathelinais