BFM Business

BP cherche à céder ses parts de la joint-venture chinoise Secco

(image d'illustration)

(image d'illustration) - Spencer Platt - Getty Images North America - AFP

La compagnie pétrolière britannique souhaite vendre sa participation de 50% dans sa coentreprise pétrochimique chinoise Secco. Elle espère récupérer entre 2 et 3 milliards de dollars.

BP renonce à certaines activités pétrochimiques en Chine. Selon l’agence Reuters, la major pétrolière vient de mandater une banque d’investissement "pour vendre sa participation" dans la co-entreprise Secco, fondée en partenariat avec la compagnie nationale chinoise China Petroleum and Chimical Corp (Sinopec).

Les dirigeants de British Petroleum espèrent ainsi récupérer lors de cette cession entre deux et trois milliards de dollars. Soit plus que la somme initialement investie dans ce projet. Sur son site internet, BP indique avoir apporté 2,7 milliards de dollars pour la construction de ce complexe pétrochimique situé à Coajing, dans la banlieue de Shanghai. 

L'agence précise que depuis l'explosion de la plateforme de forage Deepwater Horizon en 2010, BP a déjà vendu pour plus de 50 milliards de dollars d’actifs pour "régler les coûts de nettoyage et les indemnisations". La compagnie pétrolière prévoit cette année diverses cessions pour un montant compris entre 3 et 5 milliards de dollars.

A.M. avec agences