BFM Business

Bosch abandonne le photovoltaïque

Le groupe allemand Bosch envisage de solder ses activités photovoltaïques à Vénissieux, dans le Rhône.

Le groupe allemand Bosch envisage de solder ses activités photovoltaïques à Vénissieux, dans le Rhône. - -

Le groupe allemand Bosch a annoncé, ce 22 mars, qu'il mettait un terme à son aventure photovoltaïque. Une décision qui conduit à la mise en vente de son site de Vénissieux, dans le Rhône.

Le groupe industriel allemand Bosch a annoncé officiellement, ce vendredi 22 mars, la fin de ses activités photovoltaïques. Une décision qui va conduire à la vente de son usine de Vénissieux, dans le Rhône. Les 200 employés concernés (3.000 dans le monde) par cette décision considèrent la mesure comme incompréhensible.

En effet, les carnets de commandes sont pleins. Le site de Vénissieux a beaucoup de mal à fournir en temps et en heure les modules commandés. Seulement, le groupe allemand Bosch, dernier grand acteur du secteur en Europe, doit faire face à un effondrement des prix. Avec l'arrivée de la concurrence chinoise, les tarifs des panneaux solaires se sont effondrés de 80 % depuis 2011. Difficile dans ces conditions de conserver cette activité.

Des pompes à moteurs au photovoltaïque

L’aventure avait débuté en 2008. A l'époque, l'équipementier automobile et également fabricant d’électro-ménager décide de se diversifier et se lance dans les énergies renouvelables.

Bosch réalise de lourds investissements, à hauteur de 25 millions d’euros, pour transformer son site de Vénissieux. Pour accompagner son arrivée sur ce nouveau marché, l'entreprise rachète plusieurs de ses concurrents. Mais cette diversification est chroniquement déficitaire. Rien que l'an dernier, l’aventure dans le photovoltaïque a couté un milliard d'euros à Bosch.

Mathieu Sévin avec BFMbusiness.com