BFM Business

Areva va débourser deux fois plus que prévu pour l’EPR finlandais

Areva n'a pas voulu donner de nouvelle date pour la mise en service d'OL3.

Areva n'a pas voulu donner de nouvelle date pour la mise en service d'OL3. - -

Le spécialiste du nucléaire a officialisé une provision de 150 millions supplémentaires pour le réacteur de nouvelle génération d’Olkiluoto 3. Ce qui porte à 3,3 milliards d’euros le surcoût du chantier, estimé au départ à 3,5 milliards.

La facture n’en finit pas de grimper pour l’EPR finlandais. A l’occasion de la publication de ses résultats trimestriels, le 24 juillet, Areva a officialisé une provision de 150 millions pour le réacteur finlandais de nouvelle génération d’Olkiluoto3 (OL3).

Une somme que le spécialiste français du nucléaire, à tête du consortium dans lequel figure le groupe allemand Siemens, justifie par l’ "efficacité insuffisante dans la réalisation des travaux de construction résiduels (notamment les travaux de finition)".

Cette provision porte à 3,3 milliards d’euros le surcoût enregistré pour la construction de ce réacteur, alors qu’en 2007, au démarrage du chantier, le devis total était estimé à 3,5 milliards !

Le président du directoire d'Areva, Luc Oursel, avait estimé, fin 2012, que le coût de l'EPR finlandais OL3 devrait être "voisin" de celui de Flamanville (Manche), autre chantier dont le devis initial est largement dépassé. EDF estimait en décembre dernier son coût à près de 8,5 milliards d'euros.

Plus de 7 ans de retard

En plus d’une facture presque doublée, les délais pour la mise en service de la centrale s’allongent. Areva, qui a longtemps tablé sur 2014, ne souhaite fixer aucune nouvelle date. Le spécialiste du nucléaire s'est contenté d'indiquer que "la situation (serait) réévaluée à la clôture de l'exercice à la lumière du résultat des travaux en cours sur la révision du planning général".

L'opérateur finlandais d'électricité Teollisuuden Voima (TVO) avait annoncé en février que le démarrage de la production d’OL3 était susceptible de n'intervenir qu'en 2016. Soit près de 7 ans de retard par rapport à la date initialement prévue.

C.C. avec agences