BFM Business

Areva: Pierre Blayau remplacé par l'ex-patron de PSA

Pierre Blayau (à gauche) pourrait être remplacé par Philippe Varin (à droite), ex-patron de PSA

Pierre Blayau (à gauche) pourrait être remplacé par Philippe Varin (à droite), ex-patron de PSA - Kenzo Trubouillard - François Guillot AFP / Montage BFMbusiness.com

L'actuel président du conseil de surveillance ne sera pas reconduit par le gouvernement, a indiqué une source proche du dossier, ce vendredi 14 novembre. Il devrait être remplacé par l'ancien patron de PSA Philippe Varin.

Les bouleversements se succèdent dans la gouvernance d'Areva. Après la démission inattendue de son patron, Luc Oursel, pour des raisons de santé, Pierre Blayau, l'actuel président du conseil de surveillance, devrait également quitter ses fonctions.

Le gouvernement, l'actionnaire majoritaire d'Areva, aurait, en effet, décidé de ne pas reconduire Pierre Blayau, selon une source proche du dossier citée par l'AFP, ce vendredi 14 novembre. "Il a été convoqué par la directrice de cabinet de Manuel Valls qui le lui a annoncé", a ainsi précisé cette source.

Pierre Blayau devrait être remplacé par l'ancien patron de PSA, Philippe Varin, rapporte une source proche d'Emmanuel Macron citée par l'agence Reuters.

"Le conseil de surveillance d'Areva devrait se réunir d'ici la fin de la semaine prochaine" et proposera lors d'une assemblée générale des actionnaires la liste des administrateurs dans laquelle figurera le nom de Philippe Varin, a-t-elle ajouté.

Une équipe de transition 

Cette décision serait liée au changement de gouvernance de la société, qui souhaite se transformer en une société disposant d'un conseil d'administration. Contactés par l'AFP, le groupe Areva et Pierre Blayau n'ont pas souhaité faire de commentaire.

Pierre Blayau avait pris la présidence du conseil de surveillance d'Areva en juin 2013, remplaçant alors Jean-Cyril Spinetta. Il présidait auparavant Geodis, la filiale logistique de la SNCF, et était passé par Moulinex, Saint-Gobain et PPR.

Sa mise à l'écart survient alors qu'Areva a mis en place une équipe de transition pour faire face au départ de Luc Oursel. Philippe Knoche, auparavant numéro deux du groupe, a ainsi pris temporairement la présidence du directoire du groupe, en attendant la tenue d'une prochaine assemblée générale. Cette assemblée, qui était initialement prévue le 9 décembre, a été reportée. Une nouvelle date n'a pour l'heure pas été arrêtée.

Un secteur énergétique en plein bouleversement managérial

Le secteur français de l'énergie est actuellement en plein bouleversement managérial. Outre la défection surprise de Luc Oursel, Henri Proglio n'a pas été renouvelé à la tête d'EDF et sera remplacé par Jean-Bernard Lévy.

Chez GDF, Gérard Mestrallet s'apprête à laisser sa place à Isabelle Kocher, qui vient de devenir numéro 2 de l'entreprise. Enfin le PDG de Total, Christophe de Margerie, est brutalement décédé dans un tragique accident d'avion le mois dernier. Il a été remplacé par un duo: Patrick Pouyanné, le directeur de la branche chimie-raffinage, et Thierry Desmarest, le président d'honneur du géant pétrolier.

J.M. avec agences