BFM Business

Apple engagé pour la défense de la planète en Chine

Apple annonce l’extension de son programme de protection de forêts en Chine et mise sur les énergies renouvelables à l'image des panneaux solaires qui alimentent désormais ses data centers.

Apple annonce l’extension de son programme de protection de forêts en Chine et mise sur les énergies renouvelables à l'image des panneaux solaires qui alimentent désormais ses data centers. - Apple

Apple, à l'image de Google, affiche sa volonté de faire de préserver l'environnement. Il s'empare du sujet en Chine. Énergies renouvelables et protection de la forêt, le groupe multiplie les initiatives.

Apple affirme que 87% de ses opérations dans le monde sont alimentées de manière "propre". La Chine est un marché crucial pour le groupe puisque ces produits sont assemblés sur place, sans oublier les nombreux bureaux dont il dispose. La priorité doit donc être donnée aux énergies renouvelables. C'est ainsi qu'Apple annonce l’extension de son programme de protection de forêts, lancé aux USA, à la Chine.

La firme à la pomme affirme qu'il va protéger 4.050 km2 de surface forestière dans le continent. Seulement 146 km2 sont protégés aux USA. L'objectif du programme: assurer une fourniture de papier et autres produits dérivés du bois à partir de forêts gérées de manière responsable et durable. Ses emballages seront ainsi élaborés différemment. Ce programme est conduit en partenariat avec le WWF.

100% des data centers "verts"

Mi avril, déjà Apple annonçait avoir lancé deux fermes de panneaux solaires du côté du Sichuan capables de générer plus de 80 millions de kWh par an. Apple n'y va pas seul. Il s'associe avec plusieurs groupes : Leshan Electric Power Co., Sichuan Development Holding Co., Tianjin Tsinlien Investment Holding Co., Tianjin Zhonghuan Semiconductor Co., et SunPower Corporation.

Tim Cook, le patron d'Apple, affirme qu’il veut importer en Chine l’exemple de ses installations américaines qui fonctionnent de plus en plus avec de l’énergie verte. Ce sont 100% de ses data centers qui sont concernés. "Cela ne va pas arriver du jour au lendemain...mais c’est important de faire en sorte que cela arrive", précise-t-il.

Virage à 180 degrés

Le groupe communique beaucoup sur le sujet. Dans son rapport de responsabilité environnementale 2015, on peut ainsi lire : "Apple ne veut pas débattre du changement climatique. Il veut l'arrêter". Son rapport de responsabilité vis-à-vis des fournisseurs a fait grincer des dents il y a quelques mois. Les chiffres doivent encore être vérifiés: et si Apple incluait les usines qui travaillent pour lui mais qu’il ne possède pas ? Une réflexion doit aussi être engagée sur les composants de ses produits. Il n’empêche que le changement de cap est spectaculaire. Vilain petit canard montré du doigt par les ONG, le groupe est désormais un leader dans le domaine des énergies propres.

Nathalie Croisé