BFM Business

Appel à la grève chez EDF contre la fermeture de Fessenheim

Conformément à une promesse faite par François Hollande, l'État a décidé de fermer la centrale nucléaire de Fessenheim (image d'illustration)

Conformément à une promesse faite par François Hollande, l'État a décidé de fermer la centrale nucléaire de Fessenheim (image d'illustration) - Frédérick Florin - AFP

Trois syndicats d’EDF viennent de déposer un préavis de grève pour protester contre la fermeture programmée de la doyenne des centrales nucléaires françaises.

La CFE Énergies, l’UNSA Énergie et le syndicat CFE-CGC de Fessenheim viennent de déposer un préavis de grève pour le mercredi 14 septembre. Ces trois organisations syndicales ont décidé d'organiser cette journée de mobilisation et d'action à l'occasion d'une réunion entre le Comité central d'entreprise du groupe et la direction, prévue le même jour, portant sur la fermeture de la centrale. 

"Parce que le nucléaire a un avenir, et pour qu’il occupe une place primordiale dans le mix énergétique français d’aujourd’hui et de demain, la CFE Énergies, l’UNSA Énergie et le syndicat CFE-CGC de Fessenheim appellent les salariés à se mobiliser massivement le mercredi 14 septembre 2016" indique un communiqué de la CFE-CGC Énergies.

En 2012, François Hollande avait promis de fermer la centrale nucléaire de Fessenheim avant la fin de son quinquennat. Il a depuis reconnu que cette fermeture ne pourrait avoir lieu en 2016, en raison du retard du chantier de l'EPR de Flamanville (Manche) dont l'ouverture a été reportée à 2018.

A.M.