BFM Business

Anne Hidalgo veut en finir avec le diesel dans Paris d'ici 2025

Anne Hidalgo souhaite développer des modes de transport propres, ainsi que les voies piétonnes.

Anne Hidalgo souhaite développer des modes de transport propres, ainsi que les voies piétonnes. - Patrick Kovarik - AFP

La Maire de Paris veut prendre exemple sur Tokyo qui, en 15 ans, est parvenue à éradiquer le diesel grâce à une politique ferme et volontariste.

La maire de Paris, Anne Hidalgo, a réaffirmé vendredi son engagement d'interdire dans la capitale d'ici 2025 les véhicules diesel, aux côtés des villes de Madrid, Athènes et Mexico.

"Chaque année, 2.500 personnes meurent à Paris du fait de la pollution de l'air. On ne peut pas rester inactif face à cette situation", a déclaré Mme Hidalgo, qui s'exprimait au dernier jour du sommet des grandes villes Cities C40 pour le climat, qu'elle préside à Mexico.

"Les particules fines émises par les moteurs diesel sont les plus dangereuses, car elles peuvent affecter le coeur et le cerveau", a ajouté la maire de Paris qui souhaite développer des modes de transport propres, ainsi que les voies piétonnes.

Il ne faut plus penser "comme hier"

"La France a longtemps donné la priorité au diesel et appuyé cette industrie comme s'il s'agissait de la seule option possible", a indiqué la maire de Paris lors d'une conférence de presse.

Aujourd'hui, "un nouveau marché s'ouvre offrant de nombreuses opportunités aux entreprises" et nous devons "accélérer ensemble", a-t-elle ajouté.

La maire de Paris a cité en exemple la ville de Tokyo qui en quinze ans est parvenue à éradiquer le diesel grâce à une politique volontariste. 

"Si certains continuent de penser comme hier, la plus grande partie du secteur privé a compris qu'il fallait penser avec son temps et regarder vers l'avenir", selon Mme Hidalgo. 

P.S. avec AFP