BFM Business

Alstom: la vente du pôle énergie à GE approuvée par les actionnaires

Les activités énergie d'Alstom vont être cédées à GE pour 12,35 milliards d'euros.

Les activités énergie d'Alstom vont être cédées à GE pour 12,35 milliards d'euros. - Patrick Kovarik - AFP

La cession des activités énergie d'Alstom à l'Américain General Electric a été validée ce vendredi. Les actionnaires du groupe français l'ont approuvée à 99,2%.

Sans surprise, les actionnaires d'Alstom ont approuvé à une large majorité (99,2%) la vente du pôle énergie à General Electric, vendredi 19 décembre. Cette cession pour 12,35 milliards d'euros doit marquer une nouvelle étape vers la transformation d'Alstom en un groupe dédié aux transports.

L'opération, dont la finalisation est prévue pour le deuxième trimestre 2015, était conditionnée à son approbation par les actionnaires de la société à la majorité des deux tiers des voix exprimées.

L'Etat bientôt actionnaire principal

L'État avait âprement négocié avec les deux groupes au printemps pour défendre les intérêts stratégiques de la France, avant de donner début novembre son feu vert formel à l'opération soutenue par le principal actionnaire d'Alstom, le groupe Bouygues (environ 29%).

Le projet d'alliance avec GE prévoit aussi que l'État devienne in fine l'actionnaire principal du nouvel Alstom: il s'est donné 20 mois à partir de la finalisation pour acquérir jusqu'à 20% du capital du groupe sur le marché ou auprès de Bouygues.

4 milliards d'euros pour les actionnaires

Alstom avait indiqué mi-novembre qu'il envisageait de distribuer à ses actionnaires 3,5 à 4 milliards d'euros, à l'issue de la transaction, à travers une offre publique de rachat d'actions.

En outre, le spécialiste des équipements électriques et ferroviaires compte utiliser le montant à recevoir de GE pour renforcer son bilan et réduire sa dette nette, qui s'établissait à 3,896 milliards d'euros au 30 septembre.

Les accords conclus entre GE et Alstom prévoient également que le français réinvestira 2,6 milliards d'euros dans des coentreprises formées avec l'américain dans le domaine du nucléaire, des réseaux et des énergies renouvelable. Alstom doit enfin acquérir l'activité de signalisation ferroviaire de GE pour un montant de 600 millions d'euros environ.

Patrick Kron ne renoncera pas à sa prime

Le PDG d'Alstom, Patrick Kron, a par ailleurs indiqué vendredi sur France info qu'il n'avait pas l'intention de renoncer à la prime d'environ 4 millions d'euros que le conseil d'administration a décidé de lui allouer, à l'issue de la transaction avec General Electric.

"Le conseil d'administration a dit oui. Il s'est appuyé sur le haut conseil de la gouvernance qui traite des questions relevant de la direction des entreprises cotées, qui a également considéré que c'était conforme aux bonnes pratiques", a déclaré Patrick Kron. A la question de savoir s'il allait, comme certains dirigeants, renoncer sous la pression, il a répondu qu'il n'en avait "pas l'intention".

Y.D. avec agences