BFM Business

Affaire Uramin: aucun dirigeant d'Areva renvoyé devant la justice

BFM Business

Le parquet de Paris a décidé de faire comparaître en correctionnelle l’enquêteur suisse accusé d’avoir espionné l’ex-patronne d’Areva, Anne Lauvergeon, ainsi que son mari, Olivier Fric, a-t-on appris ce jeudi 31 janvier.

En revanche, les cadres du groupe, qui étaient suspectés d’avoir commandité l’enquête, ne sont pas poursuivis.

L'enquête préliminaire, ouverte fin 2011, pour vérifier si le couple avait été la cible d'écoutes illégales, a, en effet, conclu à la seule responsabilité de l'officine suisse Alp Service, dirigée par Mario Brero, a précisé cette source, confirmant une information du Monde.

Cette enquête porte sur une "étude" interne relative au rachat,en 2007, pour 2,5 milliards de dollars de la société de gisements africains Uramin. Cette acquisition avait tourné au fiasco financier.

Anne Lauvergeon, qui a dénoncé un complot politique à son encontre, avait porté plainte contre X après la découverte d'enquêtes sur ce rachat qui auraient empiété sur sa vie privée. Elle a été remplacée en juin 2011 par Luc Oursel à la tête du groupe.

BFMbusiness.com et agences