BFM Business

70% de l'électricité produite en Europe sera écologique d'ici 2040

En 2040, au-moins 70% de l'électricité européenne proviendra de l'une des sources d'énergie renouvelables (image d'illustration)

En 2040, au-moins 70% de l'électricité européenne proviendra de l'une des sources d'énergie renouvelables (image d'illustration) - Pascal Pavani - AFP

"Accompagnant le déclin progressif du gaz et du charbon, les énergies renouvelables vont devenir de plus en plus abordables. Sur ce terrain, l'Union Européenne aura une bonne longueur d'avance sur les Etats-Unis."

Solaire, biomasse, éolien, géothermie… Grâce à la baisse de leurs coûts, les sources d’énergie renouvelables vont continuer à se développer massivement dans les prochaines années, permettant ainsi d’accroître la production d’électricité décarbonée.

Dans son dernier rapport, Bloomberg New Energy Finance, qui prévoit une baisse des coûts des technologies éoliennes (-41% d'ici à 2040) et solaire (-60%), estime d'ailleurs que les énergies propres vont fournir 70% de l’électricité européenne à l’horizon 2040. Contre 32% en 2015.

Intitulé "New Energy Outlook 2016", le document s'attarde également sur la situation énergétique des États-Unis. Les experts prévoient que la part des énergies vertes dans le mix énergétique américain soit triplée en 2040 (par rapport à 2016) pour atteindre 44%.

Le déclin du gaz acté 

Tout en soulignant que les prix du gaz et du charbon "vont rester bas" dans les prochaines années, Bloomberg New Energy Finance précise que "cela n’empêchera pas la transformation fondamentale du système électrique mondial vers les énergies renouvelables."

Elena Giannakopoulou, économiste de l'énergie citée dans le rapport explique "qu'il n'y aura pas d'âge d’or du gaz" car cette source d'énergie "sera dépassée par les renouvelables dès 2027." Une transition plus difficilement réalisable en ce qui concerne le charbon, notamment à cause de l'appétit croissant de l'Inde pour ce combustible, brûlé dans ses nombreuses centrales. Or, les Indiens prévoient de multiplier par quatre leur consommation électrique d'ici à 2040.

Dans le meilleur des cas, il faudra donc "attendre 2037 pour que les renouvelables dépassent le charbon" selon l'économiste. 

A.M. avec AFP