BFM Business

Elior fait son grand retour en Bourse

Elior veut continuer son implantation aux Etats-Unis.

Elior veut continuer son implantation aux Etats-Unis. - -

Le groupe de restauration collective était sorti de cotation en 2006. Ce mercredi 11 juin, il revient en Bourse après s'être métamorphosé, gagnant 0,68% à l'ouverture du marché.

C'est l'une des introductions en Bourse les plus attendues de l'année à Paris. 8 ans après, Elior revient sur les marchés, avec les premiers échanges de titres mercredi 11 juin. Le prix d'introduction en Bourse avait été fixé à 14,75 euros, dans le bas de la fourchette indicative communiquée par la société, pour une opération qui porte sur 847 millions d'euros.

Le groupe de restauration collective était sorti de la cote en 2006. Et depuis, il a bien changé.

Depuis 2006, Elior a été pris d'une frénésie d'acquisitions. Il a signé une quinzaine d'opérations, la plupart en Europe. C'est devenu même l'un des piliers de son modèle de croissance. Et grâce à elles, le groupe a passé, il y a deux ans, la barre des 5 milliards d'euros de chiffre d'affaires.

3,5 millions de clients

Moins connu que son concurrent Sodexo, Elior est tout de même le troisième acteur mondial de la restauration de concession et le numéro quatre de la restauration collective. Il sert chaque jour plus de 3,5 millions de clients : des cantines scolaires aux maisons de retraites en passant par les gares et les autoroutes. C'est lui qui a installé un point de vente Paul chez Airbus ou un Ekki, le fast food écolo chez L'Oréal.

Aujourd'hui, Elior a besoin d'argent frais pour continuer son expansion, surtout de l'autre côté de l'Atlantique. Le groupe vise la restauration des hôpitaux et des prisons encore peu sous-traités aux Etats-Unis.

Hélène Cornet