BFM Business

Dyson quitte le Royaume-Uni pour Singapour

L'usine de Singapour sera achevée en 2020.

L'usine de Singapour sera achevée en 2020. - Dyson

Déjà très bien implanté en Asie, le fabricant (entre autres) d'aspirateurs va aller au bout de sa démarche en transférant son siège dans la cité Etat.

Dyson a annoncé mardi le déplacement de son siège social du Royaume-Uni vers Singapour, reflétant la montée en puissance du groupe de technologie en Asie où il prévoit de fabriquer une voiture électrique d'ici deux ans. 

Le groupe créé et possédé par l'inventeur britannique James Dyson a provoqué la surprise en évoquant, dans le cadre de ses résultats annuels, le transfert de son QG dans la cité Etat d'Asie du Sud-Est.

James Dyson est un des principaux partisans du Brexit, voire même d'un hard Brexit, mais l'entreprise a assuré que cette décision n'était pas liée à la très prochaine sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne.

Une décision stratégique plus que fiscale

C'est Jim Rowan, le directeur général de l'entreprise mondialement connue pour ses aspirateurs sans sacs, qui s'est chargé de l'annonce. Les raisons évoquées pour ce transfert de siège sont stratégiques. S'implanter en Asie permettrait à Dyson de devenir "future proofed", selon les termes de Jim Rowan. Dyson fabrique en effet déjà la totalité de ses produits sur ce continent. Et l'entreprise est en train de construire, à Singapour, l'usine qui fabriquera sa future voiture électrique. 

Jim Rowan a également balayé l'argument fiscal, selon les informations rapportées par le Financial Times. L'impôt sur les société est de 17% à Singapour, contre 19% au Royaume-Uni, et la différence serait donc "négligeable", selon lui. 

Hugo Baudino avec AFP