BFM Business

Village préféré des Français: un sacré coup de boost pour le tourisme

Le village de Kaysersberg s'attend à plus de touristes

Le village de Kaysersberg s'attend à plus de touristes - Nono Vlf - Wikimedia Commons - CC

La commune de Kaysersberg, près de Colmar, s'est emparée mercredi de cette précieuse couronne. Et au regard des expériences passées, le village Haut-Rhinois peut s'attendre à voir le nombre de touristes augmenter de plus de 30%.

Kaysersberg ("La montagne de l'empereur" en alsacien) n'aura jamais autant mérité son nom. Cette commune d'un peu moins de 3000 habitants, située à une dizaine de kilomètres de Colmar, a en effet remporté mercredi le titre de village préféré des Français via l'émission éponyme de France Télévisions. La ville haut-rhinoise avait notamment pu compter sur le soutien de la Miss France 2012, Delphine Wespieser, elle aussi Alsacienne.

Évidemment, cette victoire apporte une sacrée visibilité à ce village typique de l'Alsace, avec ses maisons à colombage et son vignoble. Le site officiel de la commune a notamment connu un boom de connexions. "Cela fait 17 ans que je suis ici, et je n'ai jamais vu une telle réactivité en terme de chiffre d'affaires engagé. Le premier jour, plein de gens qui étaient en vacances en Alsace et qui n'avaient pas programmé un passage à Kaysersberg ont changé leurs plans et se sont appropriés la ville", assure Christophe Bergamini, directeur de l'office du tourisme.

"D'ordinaire, il y a quatre-cinq visiteurs sur le site de la commune à minuit. Là, le jour de l'émission, il y a eu un pic à 653. Le lendemain il a fallu 5 personnes en continu à l'office du tourisme, de 9h00 à 18h30 pour répondre aux appels", poursuit-il.

Forte croissance du tourisme 

Kaysersberg peut légitimement s'attendre à voir le tourisme monter en flèche. Rochefort-en-Terre, le village breton lauréat de l'année dernière, est passé de 600.000 touristes par an à un million en 2016, rapporte Le Parisien. Plus proche de Kaysersberg, le village d'Éguisheim, qui est en fait presque voisin (à une dizaine de kilomètres) avait lui remporté le titre en 2013. "Nous sommes passés d'un flux annuel de 500.000 touristes à 800.000 en 2013 et 2014. Même si cela est un peu retombé depuis 2015, nous sommes toujours sur un chiffre de 700.000", indique Caroline Meyer, directrice de l'office du tourisme d'Éguisheim. "Les premiers effets ont été au niveau du tourisme de proximité. Les gens de la région de Mulhouse, des Vosges, qui connaissent mal notre commune, sont venus la visiter. Puis cela s'est élargi à toute la France. L'impact a vraiment été phénoménal", poursuit-elle.

Pour revenir à Kaysersberg, Christophe Bergamini s'attend d'ores et déjà à "un été de tous les records". Même chose pour l'hiver et la période faste des marchés de Noël, véritable locomotive de l'ensemble du tourisme alsacien. "On sent déjà l'engouement puisque nous avons déjà du mal à trouver des places pour héberger du monde lors des week-ends de l'Avent. Or nous avons quand même 8.000 lits dans la vallée de Kaysersberg", assure-t-il.

Il va maintenant falloir arriver à gérer ces flux de touristes sans perdre le charme qui a permis au village de remporter son titre. "Nous devrons garder notre qualité d'accueil sans augmenter nos prix sensiblement. Il faudra être aux petits oignons pour les touristes", résume Christophe Bergamini.

La ville va aussi probablement devoir engager de nouvelles dépenses pour accueillir ses nouveaux visiteurs. Éguisheim, elle l'avait fait. "Si nous avions bien sûr des recettes supplémentaires, avec par exemple davantage de taxes de séjour, il faut savoir que les dépenses augmentent aussi, avec davantage de poubelles, de toilettes publiques, des nettoyages plus réguliers, etc…", rappelle Caroline Meyer selon qui la commune d'Éguisheim ne s'est du coup "pas substantiellement enrichie".