BFM Business

Un géant chinois nouveau sponsor de la Fifa

Wang Jianlin, l'un des hommes les plus riches de Chine, est à la tête du conglomérat Wanda.

Wang Jianlin, l'un des hommes les plus riches de Chine, est à la tête du conglomérat Wanda. - Isaac Lawrence - AFP

"Le puissant conglomérat Wanda est devenu l'un des sponsors de premier plan de l'organe dirigeant du football mondial. "

Le puissant conglomérat chinois Wanda, contrôlé par l'un des hommes les plus riches de Chine, est devenu un nouveau sponsor de premier plan de la Fifa, a annoncé cette dernière vendredi dans un communiqué, sans préciser le montant de l'accord.

Ce nouvel entrant profitera des droits sur les compétitions, jusqu'à la Coupe du monde 2030 comprise. Wanda avait déjà racheté pour environ 1,05 milliard d'euros la société suisse de marketing sportif Infront Sports & Media, chargée notamment de commercialiser les droits de retransmission de la Coupe du monde de football, et dont le PDG n'est autre que Philippe Blatter, le neveu de Sepp Blatter (l'ex-président de la Fifa).

Ce partenariat survient alors que le championnat chinois - la Chinese Super League (CSL) - a été le plus dépensier du mercato d'hiver de la planète, loin devant la Premier League anglaise: ce championnat a déboursé 331 millions d'euros, alimentant le rêve chinois de devenir une puissance mondiale du football, sous l'impulsion du président Xi Jinping.

Déjà bien présent dans le football

Wanda est la propriété du magnat Wang Jianlin, 61 ans, dont la fortune est estimée à 29 milliards de dollars. Spécialisé dans l'immobilier et le divertissement, le groupe avait pris l'an dernier une participation de 20% dans l'Atletico Madrid, finaliste de la Ligue des champions en 2014.

Son arrivée est une bonne nouvelle pour l'instance suprême du football, engluée dans la plus grave crise de son histoire et qui venait d'annoncer un déficit de 107,7 millions d'euros sur l'exercice 2015, son premier depuis 2002. Cet accord a été signé avec Gianni Infantino, nouveau président de la Fifa.

Y.D. avec AFP