BFM Business

Ubisoft: les Guillemot reprennent un peu plus de contrôle face à Vivendi

-

- - Pop Culture Geek - Flickr - CC

La famille Guillemot, qui subit une tentative d'OPA hostile par le groupe Vivendi depuis fin 2015, a augmenté légèrement son contrôle sur l'éditeur de jeux vidéos en atteignant 20% des droits de vote, contre 24,54% pour le groupe de Vincent Bolloré.

La famille Guillemot a légèrement augmenté son contrôle du capital de l'éditeur de jeux vidéo Ubisoft à 13,57% et franchi le seuil de 20% des droits de vote, selon un avis publié mardi par l'Autorité des marchés financiers (AMF).

En septembre dernier, au moment de l'assemblée générale du groupe, la famille fondatrice contrôlait une part de 13,22% du capital et 19,18% des droits de vote. Vivendi reste cependant le principal actionnaire d'Ubisoft avec 27% du capital et 24,54% des droits de vote à la date du 31 mars, selon un comptage fourni par le groupe.

La famille unie face à Bolloré

Le franchissement de seuil "résulte de l'acquisition d'actions Ubisoft" par la société Guillemot Brothers SE, "financée par sa trésorerie propre et des lignes de crédit obtenues auprès de ses partenaires bancaires", précise un courrier de la famille cité par l'AMF. Les membres de la famille Guillemot, qui agissent de concert, "envisagent des acquisitions supplémentaires en fonction des opportunités de marché qui pourraient se présenter", précisent-ils également.

Vivendi avait lancé en octobre 2015 une double offensive sur les deux éditeurs de jeux vidéo fondés par les frères Guillemot, Ubisoft et Gameloft, attiré par des synergies possibles avec Canal+ et ses autres filiales. Le groupe a pris le contrôle de Gameloft à l'issue d'une OPA et précisé vouloir continuer à renforcer son activité dans les jeux vidéo, y compris via des acquisitions, mais n'a pas précisé ses projets pour Ubisoft.

N.G. avec AFP