BFM Business

TF1 et le sport: c’est quoi le problème?

TF1 s'est progressivement désengagée des évènements sportifs récurrents, tels que la Ligue des champions ou la Formule 1.

TF1 s'est progressivement désengagée des évènements sportifs récurrents, tels que la Ligue des champions ou la Formule 1. - Philippe Desmazes - AFP

Après avoir perdu de l’argent avec le Mondial de football, la chaîne devrait une nouvelle fois plomber ses comptes à cause de la Coupe du monde de rugby.

"Le seul soir où TF1 gagne de l’argent avec l’équipe de France, c’est quand M6 diffuse le match". En 2013, Nonce Paolini, le PDG de TF1, donnait déjà le ton: pour la première chaîne, plus question de se lancer dans la course aux acquisitions de droits TV que se livrent certains de ses concurrents. La Formule 1, raflée par Canal Plus, était de toute façon "un gouffre financier" et "n’avait plus aucun sens" pour la Une, selon son dirigeant.

La Coupe du monde de rugby coûtera au moins 12 millions d'euros à TF1

Quant à la prestigieuse Ligue des champions, les audiences n’affichaient pas la progression espérée. D’autant que "la programmation chamboulait la grille de TF1 avec des matchs parfois le mardi, parfois le mercredi, et pas toutes les semaines", indique-t-on au sein du groupe. Pourtant, la chaîne continue d’acquérir des droits pour des évènements sportifs majeurs, même si l’effet sur ses finances n’est pas des plus bénéfiques. Le Mondial 2014 au Brésil lui a en effet coûté 73,7 millions d’euros, malgré des audiences record et la revente d’une partie des droits à BeIN Sports. Et la Coupe du monde de rugby, qui se déroulera en septembre prochain, devrait donner lieu à une situation similaire. Lors de la présentation de ses comptes annuels, jeudi 19 février, TF1 a ainsi indiqué qu’une provision de 12 millions d’euros avait été "enregistrée pour moins-value de cession des droits" de la compétition.

Les évènements exceptionnels "font partie des valeurs de la chaîne"

Pourquoi alors poursuivre une stratégie dont l’issue comptable ne fait aucun doute? Selon un porte-parole de la chaîne, "TF1 a abandonné les évènements récurrents, car ils faisaient fuir les cibles publicitaires" -comprendre la ménagère de moins de 50 ans. "Mais ce n’est pas le cas des évènements exceptionnels. Lors de la finale du Mondial de handball, remporté par la France, l’audience globale sur les individus était de 43,3%, et celle sur les cibles de 43,3%, exactement la même! Et puis ce sont des compétitions que TF1 se doit de retransmettre, car elles font partie des valeurs de la chaîne".

En clair, sans être des "gouffres financiers", lesdits évènements sont nécessaires afin de préserver l’image de marque de TF1. De quoi rassurer les téléspectateurs n’ayant aucun abonnement aux chaînes payantes.

Yann Duvert