BFM Business

Tennis: vers une plus juste répartition des primes

La manne financière distribuée lors des tournois du grand chelem va augmenter en 2013, mais sera mieux répartie.

La manne financière distribuée lors des tournois du grand chelem va augmenter en 2013, mais sera mieux répartie. - -

L'Open d'Australie débute ce lundi 14 janvier, à Melbourne. Avec une petite révolution: les primes seront désormais réparties de manière plus équitable.

L’inflation des primes dans les tournois de tennis va se poursuivre en 2013. Conséquence : l’Open d’Australie, qui débute ce lundi 14 janvier, sera le mieux doté de l’histoire. Au total, plus de 24 millions d’euros (30 millions de dollars australiens) seront distribués, soit une augmentation d’environ 20% par rapport à l’année précédente.

Mais la grosse nouveauté réside dans la répartition des primes. Les joueurs ont ainsi obtenu de la fédération australienne que les éliminés des premiers tours touchent plus qu’auparavant. La hausse sera donc conséquente, puisque le prix de la victoire finale n’augmente, lui, que de 5,6% (1,25 millions d’euros).

Un effet domino à prévoir

Une excellente nouvelle lorsqu’on ne s’appelle pas Federer, Djokovic ou Sharapova. Ce que confirme Patrick Dominguez, ancien directeur technique national et consultant chez RMC Sport : "C’est un vrai coup de tonnerre, car c’est la première fois que l’on augmente aussi sensiblement les prix réservés aux joueurs et aux joueuses de base, c’est-à-dire ceux qui perdent au premier tour des tournois du Grand Chelem. On a pris en considération la difficulté de plus en plus grande à bien vivre du tennis pour des joueurs qui sont, malgré tout, classés dans les 100 premières places du classement mondial. Cela va produire un effet domino car, après cette révolution qui commence en Australie, le tournoi de Roland Garros, Wimbledon ou Flushing Meadows vont être obligés de suivre et de s’aligner."

BFMbusiness.com