BFM Business

Sponsoring : 2,5 millions d’euros par an pour chausser Zlatan Ibrahimovic

Zlatan Ibrahimovic porte actuellement des chaussures recouvertes d'encre noire afin de cacher le nom du sponsor.

Zlatan Ibrahimovic porte actuellement des chaussures recouvertes d'encre noire afin de cacher le nom du sponsor. - Patrick Hertzog - AFP

La star du Paris Saint-Germain, dont le contrat avec Nike a pris fin récemment, réclamerait 10 millions d’euros sur quatre ans, selon la presse suédoise. Adidas et Puma seraient sur les rangs.

Depuis l’arrêt de son partenariat avec Nike, Zlatan Ibrahimovic n’a toujours pas trouvé chaussure à son pied. La star du Paris Saint-Germain joue en effet avec des crampons recouverts d’encre noire, afin de ne pas laisser une marque profiter de son rayonnement international. Enfin, pas à n’importe quel prix.

Car si le Suédois a fait savoir par l’intermédiaire de son agent qu’un manque de confiance de la part du groupe américain était à l’origine de leur rupture, les raisons seraient beaucoup plus terre à terre. En cause: le refus notifié par Nike d’accéder aux exigences financières de "Zlatan". Celui-ci réclamerait ainsi 2,5 millions d’euros par an pour porter la marque à la virgule, tandis que Nike ne proposerait "que" 2 millions d'euros, selon le quotidien suédois Aftonbladet.

Zlatan exigerait un contrat de quatre ans

Autre point de désaccord: la durée du contrat proposé au meilleur buteur du championnat de France l’an passé. A 33 ans, le joueur souhaite en effet un partenariat de quatre ans. Nike, de son côté, ne l’entendrait pas de cette oreille, d’autant que Zlatan Ibrahimovic a de nombreuses fois évoqué son souhait de raccrocher les crampons en… 2016.

Sans sponsor fixe, Zlatan pourrait donc faire le bonheur des concurrents de Nike. Selon Aftonbladet, Adidas et Puma seraient sur les rangs, mais le premier cité tiendrait la corde. D’une part, car le Parisien, malgré ses efforts pour les cacher, affichait les trois bandes sur ses chaussures lors des derniers matchs. D’autre part, car Adidas pourrait réaliser un joli coup en Suède, puisque le groupe allemand est déjà l’équipementier de l’équipe nationale.

Si le concurrent de Nike rechigne pour l’instant à déclarer son intérêt, il pourrait se laisser tenter afin d’enrayer la mauvaise spirale dans laquelle il s’est installé. Pour rappel, Adidas a lancé cet été son troisième avertissement sur résultat de l’année. Deux mois plus tard, Nike, qui ne cesse de gagner du terrain en Europe, présentait des résultats meilleurs que prévus. Malgré tout, Adidas a dernièrement frappé un grand coup, en signant un contrat record de 1,3 milliard de dollars (970 millions d’euros) pour équiper Manchester United – jusque-là sous contrat avec Nike- à compter de la saison 2015-2016.

Yann Duvert