BFM Business

Série TV: seuls 5% des épisodes téléchargés sont achetés

Les Français sont plus enclins à payer pour un bien téléchargé que pour du streaming.

Les Français sont plus enclins à payer pour un bien téléchargé que pour du streaming. - -

Les Français consomment de plus en plus de biens culturels dématérialisés, qu’il s’agisse de films, séries, livres ou musique. Si 25% d’entre eux ont des abonnements, le paiement à l’article est privilégié.

Les Français sont 84% à consommer des biens culturels - films, séries, musique et livres - en streaming, et 49% à avoir recours au téléchargement, légal et illégal, selon l’étude "Carnet de consommation" de juin 2013 pour l’Hadopi. De manière générale, l’accès gratuit a la préférence.

Dans le cas du streaming, les achats concernent moins de 10% des biens culturels. Ce chiffre augmente notablement lorsque les internautes téléchargent.

Ainsi, 21% de la musique téléchargée a été payée, 22% des livres, et 11% des films. Petite exception pour les séries télévisées: seuls 5% des épisodes téléchargés ont été achetés.

L'acheteur? Un homme aisé de 25 à 39 ans

Une personne interrogée sur quatre a un abonnement à une plateforme de biens culturels en ligne. L’écart entre les catégories socio-professionnelles est assez faible, les Français les plus aisés sont 27% à posséder un abonnement en ligne, contre 23% chez les inactifs.

Mais globalement les Français préfèrent payer à l’unité que via un abonnement. Quatre Français sur dix ont déjà payé à l’unité pour acheter un contenu culturel dématérialisé, qu’il s’agisse de film, livre, série, ou musique.

Le profil type de l’acheteur est celui d’un homme, âgé de 25 à 39 ans, plutôt aisé. Contrairement à la croyance populaire, les fervents adeptes du streaming et du téléchargement sont aussi les plus nombreux à acheter des contenus.

L'achat à l'unité privilégié

Au total, un tiers des personnes qui n’ont jamais payé pour un contenu, que ce soit à l’unité ou via un abonnement, se disent prêtes à le faire. Les 18-24 ans sont les moins enclins à payer, seulement 25% seraient prêts à le faire.

Deux tiers de ceux qui n’ont jamais réalisé d’achat préfèreraient payer leurs biens culturels à l’unité. Les plus de 40 ans et les inactifs sont les plus favorables à l’achat à l’unité et les plus réticents à souscrire à un abonnement.

A LIRE AUSSI:

>> La série Game of Thrones ne pâtit pas du téléchargement

Audrey Dufour