BFM Business

Salon du Livre: le Livre de Poche à l’honneur

En version poche, L'Ecume des jours par exemple, se vend à presque 100.000 exemplaires par an.

En version poche, L'Ecume des jours par exemple, se vend à presque 100.000 exemplaires par an. - -

Le Salon du Livre ouvre ses portes du vendredi 22 mars au lundi 25 mars, à Paris. Une occasion de célébrer les 60 ans du Livre de Poche.

C'est le grand rendez-vous annuel des éditeurs et des amoureux de littérature. Le salon du livre a ouvert ses portes vendredi 22 mars et ce jusqu'à lundi 25 mars, Porte de Versailles, à Paris. Cette année, ce sont aussi les 60 ans du Livre de Poche. Une invention marketing qui a démocratisé l'accès à la culture. Mais aussi un business considérable pour les éditeurs.

C'est le premier exemple historique de stratégie low cost à succès. Un produit réduit à son essentiel et vendu à prix cassé. Aujourd'hui, un livre sur quatre vendu en France est au format poche.

Coûts d'impression plus faibles

En 60 ans, le modèle économique a fait ses preuves. Comme le rappelle la directrice des éditions le Livre de Poche, le pari a toujours été de se rattraper sur les volumes. Parmi les atouts de ce format, des coûts d'impression plus faibles et des droits beaucoup moins chers.

Au milieu des Guillaume Musso et des Katherine Pancol, certains grands classiques, amortis depuis longtemps sont des vaches à lait. L'Ecume des jours par exemple, se vend à presque 100.000 exemplaires par an.

Pourtant, le modèle évolue. Il n'y a plus un mais des livres de poche. De l'ultra low cost à deux euros aux volumes plus soignés qui atteignent les 12 euros. Cette montée en gamme répond à l'arrivée du numérique, qui pourrait à terme tuer le format poche. Mais il y a de la marge. Paradoxe de l'édition française : l'immatériel est souvent plus cher que les livres papier.

Anthony Morel