BFM Business

Rising Star, le pari raté de M6

Rising Star coûtait entre 600.000 et 1 million d'euros par émission.

Rising Star coûtait entre 600.000 et 1 million d'euros par émission. - Capture d'écran de M6

La finale du télé-crochet de la chaîne de télévision a été avancée à ce jeudi 13 novembre, en raison des mauvaises audiences. Le lourd investissement ne s'est pas avéré payant pour M6.

Fin prématurée pour Rising Star. La dernière émission de l'adaptation française de ce télé-crochet d'origine israélienne a été avancée à ce jeudi 13 novembre, alors que la date initiale était le 27 novembre. Face au manque d'audience du programme, M6 a choisi d'arrêter les frais.

"Après sept numéros de Rising Star, le programme n'a pas rencontré un public suffisamment large mais a été salué comme un pari audacieux et innovant", a expliqué la chaîne dans un communiqué publié lundi.

Cette émission était conçue pour concurrencer le programme rival de TF1 The Voice en misant sur le concept suivant: donner la possibilité aux téléspectateurs de sélectionner ou d'éliminer les candidats en direct via l'application 6Play, disponible sur mobile et tablettes.

Des audiences qui se sont érodées

Mais le côté novateur de l'émission ne lui a pas permis de décoller. A son lancement, le 25 septembre, l'émission avait réuni en moyenne 3,8 millions de téléspectateurs, soit 16,9% de part d'audience.

Jeudi 6 novembre, ils n'étaient plus que 1,5 million à la regarder, soit moins de 7% de parts de marchés.

Un revers pour M6 qui avait misé gros sur cette émission. En juin dernier, le groupe avait indiqué que le coût de chaque émission s'élevait entre 600.000 et un million d'euros. Un investissement qui n'a toutefois pas empêché les problèmes techniques au niveau des votes.

Un flop de plus 

Nicolas de Tavernost, le président du directoire de M6, affirmait alors qu'il s'agissait d'une "de nos émission de flux les plus chères", plus que la Nouvelle Star, par exemple. "Mais si l'audience est au rendez-vous, nous serons rentables dès la première saison", poursuivait-il. Cela n'a donc pas été le cas.

La France vient ainsi s'ajouter à la liste des pays où Rising Star n'a pas obtenu le succès escompté. Le programme, vendu à une quarantaine de pays, avait ainsi connu un flop d'audience aux Etats-Unis. En Grande-Bretagne, elle avait même été déprogrammée avant sa diffusion. En Israël, l'émission avait en revanche connue un franc succès, frôlant les 50% de parts d'audience.

J.M. avec BFM Business