BFM Business

PSG: combien coûte l’absence de Zlatan?

Zlatan Ibrahimovic a repris l'entraînement collectif cette semaine après un mois et demi d'absence.

Zlatan Ibrahimovic a repris l'entraînement collectif cette semaine après un mois et demi d'absence. - C.Gavelle - PSG

Alors que son retour est toujours incertain pour le choc de dimanche face à l’OM, l’absence de la star parisienne pèse sur les finances du club.

Zlatan Ibrahimovic fera-t-il son grand retour pour le match contre l'OM au Parc des Princes? Sa douleur au talon semble s'être calmée, mais la présence de l'attaquant parisien sur le terrain, dimanche 9 novembre, reste très incertaine.

Cela fait maintenant un mois et demi que Zlatan est absent, et pour le PSG cela a un coût: un salaire inutile (Zlatan le touche intégralement) et un impact en termes d'image et de visibilité.

Un mois et demi, donc, que les dirigeants du Paris Saint Germain retiennent leur souffle, et un mois et demi que le compteur tourne.

Une infime partie prise en charge par la Sécu

Il y a d'abord le salaire de Zlatan Ibrahimovic. Et cette question qui se pose: qui le paye? Le club refuse de communiquer, mais en cas de blessure, un joueur est, comme tout salarié, en arrêt maladie. La Sécurité sociale prend donc en charge une partie, plafonnée à 1.300 euros par mois. L’assurance maladie rembourse en effet 50% du salaire, jusqu’à 2.601 euros brut mensuel. Une goutte d'eau lorsque l’on sait que le salaire de Zlatan est d’environ 1,5 million d'euros brut par mois.

Une exposition médiatique en baisse

L'autre prix à payer pour le PSG, c'est une image moins flamboyante. Sans son attaquant vedette, le PSG brille moins. Edinson Cavani, l’autre star de l’attaque parisienne, peine notamment à justifier les espoirs placés en lui. Dans ce contexte, l’absence du meilleur buteur des deux dernières éditions pèse.

En outre, l'exposition médiatique de Zlatan Ibrahimovic est en baisse. Alors que depuis deux ans, il était, de loin, la personnalité la plus médiatisée de Ligue 1, il vient d'être dépassé par l'entraîneur de l'OM Marcelo Bielsa d'après une étude de Kantar Media. Son retour devrait donc soulager les dirigeants parisiens, quel que soit le résultat du match contre "l’ennemi" marseillais.

Dorothée Balsan avec BFMbusiness.com