BFM Business

PSG-Barça: le Qatar gagnant à tous les coups

Nasser Al-Khelaïfi, le président du PSG, est aussi le patron de BeIN Sport, la filiale française de la chaîne qatarie Al-Jazeera.

Nasser Al-Khelaïfi, le président du PSG, est aussi le patron de BeIN Sport, la filiale française de la chaîne qatarie Al-Jazeera. - -

Le choc entre le PSG et le FC Barcelone, mardi 2 avril, mettra en lumière la puissance financière qatarie, qui a investi en masse dans les deux clubs.

"Au Moyen-Orient, ma région d’origine, je peux vous dire que 100% des gens suivront ce match, beaucoup plus que Bayern-Juve". Nasser Al-Khelaïfi, le président du Paris Saint-Germain, cachait mal son impatience, lundi 1er avril, dans les colonnes de L’Equipe.

Car la rencontre choc entre le club francilien et le FC Barcelone, ce mardi 2 avril, fournira au Qatar sa plus belle vitrine. Le monde entier aura en effet les yeux rivés sur ses deux protégés.

D’un côté, le PSG, dont l’émirat est propriétaire, et où il a investi des centaines de millions depuis 2011: 50 pour le rachat du club, et près de 250 en transferts. Sans compter une masse salariale à faire pâlir ses concurrents français. Elle devrait être de 200 millions d’euros en 2014.

En outre, le contrat d’image signé avec Qatar Tourism Authority afin de satisfaire les exigences du Fair-Play financier, assure des revenus à hauteur de 150 millions par an, au moins pendant quatre ans.

Le futur centre d’entraînement estimé à 40 millions d’euros, ou la rénovation du Parc des Princes en vue de l’Euro 2016 (50 millions d’euros), devrait faire partie des prochains investissements.

Le Qatar, premier sponsor maillot de l'histoire du Barça

De l’autre côté des Pyrénées, l’émirat gazier s’affiche sur le maillot des Blaugrana. La Qatar Foundation, qui laissera place à Qatar Airways en juillet prochain, s’acquitte de plus de 30 millions d’euros par an depuis la saison 2011-2012. Une première dans l’histoire du club catalan, dont le seul sponsor maillot avait été jusqu’à présent… l’Unicef.

Si le match de ce mardi, diffusé dans le monde entier -notamment par la chaîne qatarie Al-Jazeera- s’annonce indécis, nul doute que le Qatar, lui, en sortira gagnant.

Y.D.